National

Québec recevra 3,9 G$ d'Ottawa pour ses infrastructures

Par Jocelyne Richer, La Presse Canadienne

QUEBEC – Ottawa versera à Québec 3,9 milliards $, au cours des sept
prochaines années, pour la mise à niveau des infrastructures.

Curieusement, il ne se trouvait personne à Québec, jeudi, dans les
cabinets ministériels, pour commenter cette nouvelle ou donner les
détails de l’entente.

L’information a été confirmée dans la plus récente publication de la
Gazette officielle du Québec, qui fait état d’un décret gouvernemental
daté du 30 juin.

Le décret indique que Québec s’attend à recevoir tout près de 4
milliards $ d’Ottawa, provenant du Plan Chantiers Canada, un programme
de 33 milliards $ pour la mise à niveau des infrastructures du pays,
d’ici 2014.

Pendant ce temps, à London, en Ontario, le ministre fédéral des
Transports, Lawrence Cannon, rendait publique la contribution d’Ottawa
pour la voisine du Québec, soit 6,2 miliards $ pour moderniser routes,
ponts, viaducs, infrastructures culturelles et sportives ou autres.

A Québec, au cabinet de la ministre des Finances, Monique
Jérôme-Forget, l’adjointe de l’attachée de presse a dit qu’il n’y
aurait pas d’annonce officielle semblable pour le Québec avant le mois
de septembre, et ce, même si le montant du versement fédéral est déjà
connu.

On invoque un certain nombre de "détails" à régler avant de pouvoir procéder à une annonce officielle.

Quelle est la nature de ces détails? Pas de réponse.

A Ottawa, au cabinet du ministre Cannon, on assure que rien
n’accroche entre les deux capitales et que le seul détail en suspens
consiste à déterminer la date de l’annonce.

Il a été impossible de savoir dans quelle mesure le délai
supplémentaire laisse croire que Québec n’a pas encore réussi à obtenir
les garanties souhaitées quant à sa latitude sur le choix des projets à
financer.

De son côté, en octobre dernier, le gouvernement Charest s’était
engagé à mener bien un vaste chantier de mise à niveau des
infrastructures, en y injectant 30 milliards $ en cinq ans.

Il n’a pas été possible d’obtenir une entrevue pour en savoir
davantage sur la position du Québec dans ce dossier, la ministre des
Finances, son directeur de cabinet et son attachée de presse étant tous
partis en vacances.

Les deux capitales négocient depuis des mois et un accord avec le
fédéral sur le financement des infrastructures était attendu depuis
longtemps par le gouvernement Charest, en vue de réaliser les nombreux
projets qui sont sur la table, dont l’agrandissement du pavillon des
sports de l’Université Laval (PEPS) à Québec, ou le quartier des
spectacles à Montréal.

Articles récents du même sujet