National

Palmarès des grandes femmes du Québec: Les top 5 des panélistes (1 de 3)

En marge de la Journée internationale de la femme, Métro a fait appel à un panel de 45 personnalités québécoises de tous les horizons pour déterminer les femmes qui ont le plus marqué l’histoire du Québec. Voici leurs top 5 personnels.

(Partie 1 de 3)

Michèle Asselin, présidente de la Fédération des femmes du Québec
1. Madeleine Parent
Née
en 1919, militante active, une femme qui a marqué l’histoire du Québec
et du Canada. Syndicaliste, elle a organisé des grèves longues et dures
dans le Québec de Duplessis pour défendre les droits des ouvrières et
ouvriers du textile, celles et ceux qui étaient parmi les plus
exploités du secteur industriel de l’époque. Féministe, elle a lutté
pour l’équité salariale, le droit à l’avortement et la défense des
droits des femmes autochtones et des immigrantes. Elle a été et demeure
pour moi un modèle de détermination et d’engagement. J’ai eu la chance
de la rencontrer à plusieurs reprises. Chaque fois, j’ai été très
impressionnée de rencontrer cette femme à la voix douce qui a mené de
si grandes batailles, une personne comme on en rencontre peu dans sa
vie. Toujours très engagée, à plus de 80 ans, Madeleine n’hésitait pas
à prendre la parole ou la plume pour dénoncer les injustices envers les
femmes. Madeleine Parent est demeurée une membre active très respectée
de la Fédération des femmes du Québec jusqu’à tout récemment. Son état
de santé ne lui permet plus désormais de se déplacer…

2. Léa Roback
3. Françoise David
4. Ellen Gabriel
5. Tahani Rached

Eric Aussant, rédacteur en chef du journal Métro
1. Céline Dion
D’emblée,
disons que ce choix ne fait pas l’unanimité parmi les membres de notre
salle de rédaction. C’est donc un choix tout personnel. Céline, parce
qu’elle est la Québécoise la plus connue dans le monde. Comme le diraient
certains : Elle a mis le Québec sur la «map» de bien du monde!

2. Claire Kirkland-Casgrain
3. Jeannette Bertrand
4. Jeanne Mance
5. Lise Payette

Louis Balthazar, politologue
1. Janette Bertrand
Nulle n’a offert un tel modèle auquel les femmes peuvent s’identifier.

2. Lise Payette
3. Thérèse Casgrain
4. Lise Bissonnette
5. Judith Jasmin

Daniel Barbeau, éditeur du journal Métro
1. Thérèse Casgrain
Pour avoir fait entrer le Québec dans le 20e siècle en dirigeant le mouvement pour le vote des femmes.

2. Clémence Desrochers
3. Louise Harel
4. Céline Dion
5. Manon Rhéaume

France Beaudoin, animatrice
1. Thérèse Casgrain
Thérèse
Casgrain, c’est le vote des femmes. Elle a milité longtemps, pendant
les années où la femme n’était pas encore considérée comme une
personne. Et pour ça elle mérite la première place.

2. Janette Bertrand
3. Françoise Gaudet-Smet
4. Lise Payette
5. Mary Travers (La Bolduc)
6. Dre Gloria Jeliu

Louise Beaudoin, députée du Parti québécois
1. Marie de l’Incarnation
Elle
incarne et représente, pour moi, toutes ces femmes fortes qui ont
quitté la France aux 17e et 18e siècles pour fonder en ces terres, à
l’époque inhospitalières, la Nouvelle-France. C’est une exceptionnelle
aventure humaine que la sienne. Elle a fondé le couvent des Ursulines à
Québec qui a accueilli des générations de jeunes filles (dont
moi-même);  elle a beaucoup écrit, notamment des milliers de lettres; 
elle s’est totalement investie dans sa mission à la fois éducative et
spirituelle. Elle renaîtra, sous les traits de Marie Tifo, au TNM en
juin prochain, dans une création de Jean-Daniel Lafond qui a déjà été
présentée à Québec à l’occasion du 400e.

2. Thérèse Casgrain
3. Clémence Desrochers
4. Gabrielle Roy
5. Denise Filiatrault

Chrystine Brouillet, auteure
1. Marie de l’Incarnation
En
fondant, en 1639, la première école francophone d’Amérique, Marie de
l’Incarnation a permis aux jeunes filles, dès les débuts de la colonie,
d’être éduquées. Par son courage, sa ténacité, son énergie, elle
demeure un modèle de détermination.

2. Anne Hébert
3. Jehane Benoît
4. Phyllis Lambert
5. Louise Arbour

Claudette Carbonneau, présidente de la CSN
1. Marie de
l’Incarnation, pour son implication dans l’enseignement des jeunes
filles européennes et amérindiennes. De plus, elle a rédigé plusieurs
dictionnaires sur les langues indiennes afin de créer des liens avec
les communautés autochtones.

2. Léa Roback
3. Madeleine Parent
4. Claire Kirkland-Casgrain
5. Thérèse Casgrain et Idola Saint-Jean

Pierre Curzi, député du Parti québécois
1. Irma Levasseur
Parce
qu’elle est la première femme médecin québécoise francophone et
cofondatrice de l’hôpital Sainte-Justine de Montréal et de l’hôpital de
l’Enfant-Jésus de Québec. Elle est injustement une grande oubliée de
l’histoire, morte dans la plus grande indifférence.

2. Léa Roback et Madeleine Parent
3. Simonne Monet-Chartrand
4. Louise Harel
5. Thérèse Casgrain

Françoise David, co-porte-parole de Québec solidaire
1. Jeanne Mance
Fondatrice
de Montréal au même titre que Paul Chomedey de Maisonneuve. Fondatrice
de l’Hôtel-Dieu de Montréal, premier hôpital en sol montréalais.
Première infirmière laïque en Amérique du Nord. Cette femme un peu trop
méconnue a travaillé sans relâche au développement de Montréal et aux
soins
des malades.

2. Thérèse Casgrain et Idola St-Jean
3. Madeleine Parent et Léa Roback
4. Gabrielle Roy
5. Les 14 jeunes femmes de Polytechnique

Yvon Deschamps, humoriste
1. Thérèse Casgrain

2. Madeleine Parent
3. Léa Roback
4. Emma Lajeunesse (Albani)
5. Lise Payette

Mireille Deyglun, actrice
1. Janine Sutto, pour sa jeunesse de coeur, son enthousiasme, sa vitalité malgré ses presque 88 ans, le 20 avril. Son engagement social avec l’Association de Montréal pour la déficience intellectuelle et Le Baluchon Alzheimer, sa passion inaltérée pour son métier, sa lucidité et son écoute exceptionnelle. Une femme courageuse qui ne se plaint jamais, une femme qui jouit de la vie chaque minute.

2. Pauline Marois
3. Céline Galipeau
4. Janette Bertrand
5. Simonne Monet-Chartrand

Gilles Duceppe, chef du Bloc québécois
1. Jeanne Mance
2. Lise Payette
3. Chantal Petitclerc
4. Lea Roback
5. Louise Harel

Ces
cinq femmes ont toutes à leur façon marqué l’histoire du Québec. Que ce
soit de par leur implication dans les milieux politiques et syndicaux
ou encore sportifs, elles ont toutes joué un rôle très important dans
la société québécoise. Parmi elles, trois sont encore très actives dans
leur milieu respectif. Ce sont des modèles extraordinaires pour les
jeunes femmes.

Sophie Durocher, animatrice
1. Thérèse Casgrain
Grâce à
qui les femmes ont obtenu le droit de vote au Québec en 1940. À partir
de là, tout était possible. Sans cela, rien n’était possible.

2. Claire Kirkland-Casgrain
3. Janette Bertrand
4. Céline Dion
5. Chantal Petitclerc

Liza Frulla, ex-politicienne et chroniqueure
1. Thérèse Casgrain En 1940, elle obtient le droit de vote pour les femmes et le droit d’être élues.

2. Claire Kirkland-Casgrain
3. Jeanne Sauvé
4. Monique Gagnon-Tremblay
5. Louise Harel

Autres top 5 à consulter:

Articles récents du même sujet