National

Les 10 objets de l'année 2009

Jennifer Guthrie et Mathias Marchal - Métro

Exit les personnalités de l’année. Pour 2009, nous avons sélectionné 10 objets qui ont fait l’actualité à Montréal, à Québec ou à Ottawa.

1. Les téléphones des membres de l’Action démocratique du Québec
«Il suffirait de presque rien», chantait Serge Reggiani en 1968. Les membres de l’ADQ auraient pu compléter par «peut-être un ou deux appels de moins» cet automne. Il aura en effet suffi d’un appel d’Infoman pour faire perdre au vote téléphonique visant à élire le nouveau chef de l’ADQ toute sa crédibilité. Gilles Taillon l’a finalement emporté par une seule voie (faute de pouvoir comptabiliser le vote d’Omar Bongo!) et n’aura survécu que 24 jours à cette élection. L’ADQ peine encore à se remettre de cette aventure.

2. Le bateau de Tony Accurso
L’endroit où il ne fallait pas être vu cette année. Parlez-en à l’ancien bras droit du maire, Frank Zampino, ou à Michel Arsenault et Jean Lavallée, de la FTQ et de la FTQ-Construction.

3. Le nez de Guy Laliberté
Après les nez de Cléopâtre, de Pinocchio et de Cyrano de Bergerac, celui (de clown) du cosmonaute Guy Laliberté fait désormais partie du panthéon des appendices nasaux. En s’envolant dans l’espace, ce dernier voulait sensibiliser les gens à l’importance de l’eau. On lui donne 10/10 pour le côté marketing, mais à peine 5/10 pour le côté artistique assez décevant.

4. Les produits du phoque
En réponse à l’Union européenne, qui interdira à partir de 2010 les produits du phoque (un marché de 5,5 M$), plusieurs politiciens ont été vus cette année mangeant de la viande de phoque. On se rappellera particulièrement la gouverneure- générale, Michaëlle Jean, mangeant du cÅ“ur de phoque au Nunavut trois semaines après l’annonce de l’UE. Miam…

5. La flotte de vélos Bixi
C’est pratiquement la seule réussite montréalaise de 2009, et c’est un… vélo. On a les succès qu’on mérite! Cela dit, pour un succès, c’en est tout un. Malgré les actes de vandalisme du début, le coût d’abonnement un peu élevé et les inévitables aléas de l’offre et de la demande, le Bixi a trouvé sa clientèle. Il sera exporté à Boston et à Londres en 2010.

6. Les compteurs d’eau
plomberie déstabiliserait la mécanique bien huilée de l’administration Tremblay, au point de presque lui faire perdre le nord ainsi que les élections municipales? Le plus gros contrat de l’histoire montréalaise, désormais tombé à l’eau, aura coûté plus de 3,5 M$ pour rien.

7. L’hostie de Stephen Harper
Le premier ministre conservateur a-t-il mis le corps du Christ dans sa poche au lieu de le manger lors de l’eucharistie? Les images postées sur YouTube ont fait grand bruit avant que le journal de Nouvelle-Écosse qui avait ébruité l’affaire ne se rétracte.

8. L’enregistreuse de l’attaché de presse de Lisa Raitt
L’enregistreuse numérique est souvent la meilleure amie du journaliste, mais, pour la ministre des Ressources naturelles, Lisa Raitt, l’appareil s’est révélé un cauchemar. Un journaliste de Halifax a trouvé l’enregistreuse de l’attachée de presse de Mme Raitt dans une salle de bains du parlement. Elle contenait une conversation dans laquelle la ministre qualifiait la crise des isotopes médicaux de «vendeuse» et critiquait la gestion de crise de sa collègue, la ministre de la Santé Leona Aglukkaq. Ouch!

9. Les souliers à crampons de Marcel Tremblay
Voilà ce que l’ex-responsable du déneigement à la Ville, Marcel Tremblay, conseillait de chausser aux citoyens mécontents des trottoirs mal déglacés. Bienvenue en Antarctique!

10. Les lampadaires du Quartier des spectacles
La nouvelle Place des festivals est à l’image des actions de la ville en 2009 : de bonnes idées sur le fond, mais qui pèchent sur la forme. Même si le Quartier des spectacles commence à avoir belle allure, la ville cède les terrains en dessous de leur valeur aux promoteurs privés, et les contrats sont réalisés sans appel d’offres. Pour la rapidité d’exécution, c’est bon; pour l’obtention du juste prix, c’est moins certain.

Articles récents du même sujet