National

Un nouvel instrument pour mesurer les promesses de Couillard

Des chercheurs de l’Université Laval ont présenté mardi leur Polimètre Couillard, un instrument en ligne qui sert à évaluer le niveau de promesses électorales réalisées par le gouvernement.

Les promesses, qui sont issues de communiqués du Parti libéral du Québec et de sa plateforme électorale officielle, sont classées selon quatre niveaux: «réalisée», «en voie de réalisation», «rompue» et «en suspens».

À l’heure actuelle, selon le polimètre, le gouvernement du premier ministre Philippe Couillard a réalisé 15% des 157 promesses qu’il avait faites lors de la dernière campagne électorale qui a mené à son élection en avril. 20% de ses promesses étaient en voie de réalisation.

Selon le polimètre, une seule promesse de M. Couillard a été carrément rompue. Il s’agit d’investir, dès les premiers 100 jours du mandat, 1,5G$ de plus par année pendant 10 ans dans les infrastructures québécoises.

Un aperçu des résultats du polimètre Couillard en date du 16 septembre 2014.

Un aperçu des résultats du polimètre Couillard en date du 16 septembre 2014.

On peut aussi trouver sur le même site un polimètre Harper, qui fait état d’un taux de réalisation des promesses électorales de 68%.

L’équipe du polimètre, issue du Centre d’analyse des politiques publiques (CAPP) de la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval, assure que sa démarche est objective et basée sur une méthodologie rigoureuse, qui ne prend en compte que les promesses dont la réalisation peut être mesurée. L’équipe écarte les promesses générales ou vagues.