National

Les Québécois méfiants envers la réforme Barrette, selon un sondage

Environ 68% des Québécois ne font pas confiance à la réforme du système de santé du ministre Gaétan Barrette, selon un sondage CROP commandé et rendu public lundi par la Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ).

«Le gouvernement n’est pas au diapason des Québécois actuellement, tant à l’égard des conditions d’exercice du personnel qu’à l’égard de la réorganisation des soins qu’il est en train de mettre en place», a estimé Louise Chabot, présidente de la Centrale des syndicats du Québec, qui représente 7000 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes.

Mme Chabot juge que ce sondage démontre également l’appui de la population aux positions des infirmières, puisque que 80% des gens reconnaissent leur surcharge de travail. Plus de 90% des répondants estiment par ailleurs, à l’instar de la FSQ-CSQ, que cette surcharge de travail risque de causer de l’épuisement professionnel et d’empêcher les infirmières d’effectuer un bon suivi auprès des patients, alors que 85% croit qu’elle pourrait entraîner des erreurs médicales.

«C’est une reconnaissance qu’il y a péril en la demeure, car les conditions difficiles peuvent amener des conséquences graves, a commenté Mme Chabot. C’est encourageant dans le contexte où les infirmières négocient avec le gouvernement et où les discussions ont cours sur comment améliorer l’accès aux soins.»

Pour améliorer les conditions de travail des infirmières, la FSQ-CSQ demande notamment de réduire le ratio entre le personnel soignant et les patients, de mettre en place des mesures facilitant l’accès à des formations et de revoir l’ensemble des conditions d’exercice

Le sondage a été mené par internet auprès de 1000 personnes.

M. Barrette n’a pas souhaité commenter ces résultats.