National

Santé: la nutrition passe avant le poids

MONTRÉAL – Une inflammation causée par une déficience en calories et en vitamines pourrait être responsable de problèmes comme l’hypertension artérielle, l’hyperglycémie et l’hypercholestérolémie, indique une nouvelle étude.

Cela pourrait expliquer pourquoi certains patients ne parviennent pas à améliorer ces marqueurs, même s’ils font attention à leur alimentation et qu’ils sont actifs physiquement.

Le docteur Bruce Ames, de l’Hôpital pour enfants d’Oakland et de l’Université de la Californie à Berkeley, et ses collègues ont mené trois études cliniques auprès d’adultes à qui ils ont demandé de consommer deux barres nutritives par jour pendant deux mois.

Les sujets qui souffraient d’embonpoint ou d’obésité ont vu leur santé métabolique (comme, par exemple, le HDL, le LDL, la glycémie, l’insuline et autres) s’améliorer. D’autres ont même réussi à perdre du poids, simplement en consommant ces deux barres quotidiennement, sans rien changer d’autre à leur alimentation.

L’étude, a dit le docteur Ames, rappelle que ce qu’on mange est tout aussi important, sinon plus important, que la quantité de nourriture avalée ou le nombre de calories brûlées au gymnase.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal de la Fédération des sociétés américaines de biologie expérimentale.