National

Voici des citations du jour 55 de la campagne

MONTRÉAL — Voici des citations du 55e jour de la campagne électorale:

«Ça va donner des jobs directs à 3000 Canadiens. Et alors, c’est naturel pour notre pays de dénoncer des pratiques à l’Arabie saoudite. Mais en même temps, nous devons avoir le commerce et nous devons créer des emplois pour nos travailleurs ici.»

— Le chef conservateur Stephen Harper, qui s’est justifié pour ses propos tenus lors du débat de la veille concernant la vente de véhicules blindés à l’Arabie saoudite malgré des cas de non-respect des droits de la personne.

—–

«J’ai pris des positions dans ma vie qui n’ont pas été immédiatement appréciées, et je suis prêt à vivre avec ça.»

— Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair, en réponse aux questions de journalistes qui lui demandaient s’il allait regretter sa décision de ne pas s’opposer au port du niqab lors de cérémonies de citoyenneté, malgré l’unanimité que semble susciter l’enjeu au Québec.

—–

«Je l’ai dit en début de campagne, on est partis le vent dans la face. On va finir le vent dans le dos. Je constate que c’est ça qui est en train de se passer.»

— Le chef bloquiste Gilles Duceppe, qui estime que le vent a tourné en sa faveur à la suite du débat de jeudi soir.

—–

«Nous devons nous assurer que le Canada accepte les réfugiés provenant de partout à travers le monde et fuyant toutes sortes de persécutions.»

— Le chef libéral Justin Trudeau, qui a rejeté l’argument des conservateurs selon lequel le Mexique ne serait pas une source de demandeurs d’asile légitimes.