National

Un ministre manitobain présente ses excuses

WINNIPEG – Un ministre néo-démocrate du Manitoba a offert ses excuses, jeudi, pour avoir traité un député progressiste-conservateur de fasciste «dans le feu de l’action» au cours d’un débat à l’Assemblée législative de la province.

Le ministre des Affaires municipales, Drew Caldwell, s’est dit désolé d’avoir proféré cette insulte, 24 heures après que le député progressiste-conservateur Reg Helwer eut soulevé l’incident au président de l’Assemblée. M. Caldwell a toutefois accusé ses adversaires de vouloir faire une montagne d’une taupinière, affirmant que l’insulte ne s’adressait pas personnellement à M. Helwer mais bien à l’ensemble des mouvements de droite en Amérique du Nord.

M. Helwer réagissait au discours du Trône quand il a été insulté par son adversaire. La remarque n’a pas été enregistrée au Journal des débats mais le député s’est dit profondément blessé. Il a dit que se faire traiter de fasciste pouvait nuire à sa réputation, rappelant qu’il comptait beaucoup d’amis parmi la communauté juive de la province.

Le leader du gouvernement à l’Assemblée législative avait présenté des excuses au nom de M. Caldwell, soulignant que l’insulte était répréhensible.

M. Helwer a indiqué qu’il acceptait les excuses présentées.

Le premier ministre de la province, Greg Selinger, a affirmé que M. Caldwell ne subirait pas de mesures disciplinaires parce qu’il avait présenté des excuses rapides et sans équivoque.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *