National

Un ex représentant écope deux ans de prison pour avoir floué 34 investisseurs

MONTRÉAL – Un ex-représentant en assurance et en courtage au Québec a écopé d’une peine d’emprisonnement de deux ans moins un jour pour des infractions liées à des placements illégaux, qui auraient entraîné des pertes de près de 1,3 million $ à 34 investisseurs entre 1998 et 2009.

Le juge Marco LaBrie, de la Cour du Québec, district de Longueuil, a accueilli une proposition commune des parties et a condamné Richard Longpré à payer une amende de 724 000 $ et à purger une peine d’emprisonnement de deux ans moins un jour.

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a fait état vendredi de la décision rendue le 18 mars par le juge LaBrie.

Le président-directeur général de l’AMF, Louis Morisset, a souligné par communiqué que l’impact de tels gestes était «dévastateur pour les victimes, qui peuvent rarement récupérer les sommes qu’elles avaient investies en toute confiance».

Richard Longpré a plaidé coupable à l’ensemble des 133 chefs d’accusation portés par l’AMF, qui lui reprochait d’avoir agi illégalement à titre de courtier en valeurs et d’avoir procédé illégalement à des placements, puis d’avoir fourni des informations fausses ou trompeuses à des investisseurs en mentionnant que l’opération proposée était très sécuritaire et ne comportait aucun risque.

Selon ce qui a été relaté par l’AMF, Richard Longpré proposait à certains clients de lui prêter des sommes d’argent afin qu’il les investisse à leur place, leur laissant croire qu’il avait des accès privilégiés pour acquérir des actions dans diverses sociétés pétrolières.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *