National

[Curiocité] Quel est le pourcentage d’étudiants immigrants ne remboursant pas les prêts et bourses?

[Curiocité] Quel est le pourcentage d’étudiants immigrants ne remboursant pas les prêts et bourses?

«Quel est le pourcentage d’étudiants immigrants utilisant les prêts et bourses sans les rembourser parce qu’ils retournent dans leur pays?»
Cette question a été posée sur le site CurioCité où les citoyens de Montréal peuvent s’adresser directement aux journalistes de Métro et poser leurs questions.

***

La réponse est très simple: aucun. Le premier critère d’admissibilité pour pouvoir être bénéficiaire du programme d’aide financière aux études (AFE) du gouvernement est d’avoir «la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent, de réfugié ou de personne protégée en vertu de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés».  Ainsi, il est impossible pour un étudiant étranger de bénéficier du programme s’il est au Québec seulement pour la durée de ses études.

Il est également impossible d’obtenir une résidence permanente pour les immigrants qui sont sur un visa d’études. Ceux-ci doivent donc avoir terminé leurs études pour pouvoir demander une résidence permanente et les démarches prennent environ un an.

Rembourser les prêts
Une chose bien importante à comprendre à propos de l’AFE est que l’argent prêté ne vient pas du gouvernement, seule la partie versée en bourse est financée par les deniers publics.

Le prêt qui est accordé aux étudiants à travers le programme vient d’une institution bancaire. «C’est à [votre établissement financier] que vous avez emprunté; c’est donc à lui que vous devez rembourser», indique le site web de l’AFE.

Si des personnes qui ont bénéficié du programme de prêts et bourses quittent le pays avant d’avoir fini de rembourser leur prêt, c’est donc à une institution bancaire qu’ils auront à faire.

Non seulement, le gouvernement ne perçoit pas d’intérêts aux étudiants, mais il paie les intérêts que la banque chargerait aux étudiants, tant que ceux-ci n’ont pas terminé leurs études. «Tout au long de vos études, c’est le gouvernement qui assure le paiement des intérêts sur le prêt pour des études à temps plein ou à temps partiel que vous avez contracté», spécifie le site de l’AFE.

Le gouvernement ne reçoit donc rien directement des étudiants.