Politique
08:03 16 juin 2021 | mise à jour le: 16 juin 2021 à 16:21 Temps de lecture: 3 minutes

La députée Claire Samson exclue du caucus de la CAQ pour un don au PCQ

La députée Claire Samson exclue du caucus de la CAQ pour un don au PCQ
Photo: Tirée de TwitterLa députée Claire Samson

La députée d’Iberville, Claire Samson, a été exclue du caucus de la CAQ hier soir, a annoncé le président du caucus du gouvernement Mario Laframboise. La députée a effectué un don au Parti conservateur du Québec (PCQ), d’Éric Duhaime. 

«Alors que nous demandons des efforts considérables aux Québécois depuis plus d’un an dans cette lutte contre le virus, nous ne pouvons tolérer qu’une députée de notre caucus appuie financièrement une autre formation politique qui conteste et rejette la science et les mesures sanitaires en place», a déclaré M. Laframboise dans un communiqué. 

Claire Samson siégera donc comme député indépendante. Elle ignore toujours si elle rejoindre la PCQ, nécessitant encore du temps pour «réfléchir.» C’est ce matin qu’elle a appris son exclusion du parti, après avoir confirmé au premier ministre François Legault et à M. Laframboise avoir effectué un don de 100$ au parti d’Éric Duhaime.

«Je suis pas mal moins caquiste que je l’étais», a relativisé Mme Samson au micro d’Ici Première, mercredi matin.

La députée est convaincue de n’avoir rien à se reprocher. «Je n’ai pas violé ni de loi ni de code d’éthique, rappelle-t-elle. Je comprends qu’ils soient fâchés.»

Avant d’effectuer un don au PCQ, Mme Samson a rencontré Éric Duhaime à «quelques reprises». Le premier ministre Legault était au courant de la tenue de leurs réunions.

«J’ai senti qu’il était sincère, partage-t-elle. Je pense que dans une démocratie, les citoyens doivent avoir le plus de choix possible. Il représente une option qui mérite d’être entendue.»

«Il y a des gens qui encouragent des gens qu’ils connaissent en politique sans nécessairement voter pour eux, poursuit-elle. Éric Duhaime mérite d’être entendu, même si on n’est pas obligé d’être d’accord avec tous ses points de vue. Au Québec, les oppositions sont passablement affaiblies, et les Québécois ont tout à gagner à avoir plus d’options. C’est ça la démocratie.»

Mme Samson assure avoir respecté toutes les règles sanitaires en vigueur au cours de la pandémie. Elle s’est lancée en politique en 2012 sous la bannière de la CAQ. Elle a été élue pour la première fois en 2014.

Articles similaires