Politique
14:22 17 juin 2021 | mise à jour le: 17 juin 2021 à 16:15 Temps de lecture: 3 minutes

PCQ: Éric Duhaime aurait des discussions sérieuses avec d’autres députés

PCQ: Éric Duhaime aurait des discussions sérieuses avec d’autres députés
Photo: Karine Dufour/Ici Radio-Canada TéléLe chef du PCQ, Éric Duhaime.

Ce n’est pas que la députée indépendante Claire Samson que le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, tente d’attirer au sein de son parti. L’ancien animateur de radio aurait des discussions sérieuses avec «deux ou trois autres députés», dont au moins un du Parti libéral du Québec (PLQ).

C’est ce qu’il a dévoilé au micro de Tout un matin, d’Ici Première. Miser sur un député sous sa bannière permettrait notamment au PCQ d’être présent aux points de presse de l’Assemblée nationale et de proposer des motions. Cela assurerait une présence à Éric Duhaime aux débats des chefs, qui seront tenus en marge des élections provinciales de 2022.

«Je rencontre et je parle à beaucoup de députés ces temps-ci, a indiqué M. Duhaime. Je tente d’en convaincre plusieurs. Je sais qu’il y en a qui sont insatisfaits de la gestion de la crise par l’actuel premier ministre.»

Justement, le chef ne se dit pas prêt à accueillir n’importe quel élu au sein de son parti. «Ça prend du temps [s’entendre avec un élu]. Ça prend quelqu’un qui est d’accord avec notre défense des droits démocratiques et des libertés individuelles.»

La gestion de la pandémie par le gouvernement Legault causera l’«hécatombe» au cours des prochains mois, explique-t-il, notamment sur les plans du décrochage scolaire, de la violence conjugale et de l’économie.

Mission séduction pour Éric Duhaime

La plupart des députés approchés par Éric Duhaime feraient partie de la Coalition avenir Québec (CAQ). «Honnêtement, la majorité que j’approche m’envoie promener, admet-il. Il y en d’autres qui m’écoutent, me posent des questions.»

Le chef rencontrera la députée Claire Samson ce soir. Il s’agira de leur quatrième réunion. Députée d’Iberville, elle a été exclue de la CAQ mardi, après avoir effectué un don de 100$ au PCQ.

«Alors que nous demandons des efforts considérables aux Québécois depuis plus d’un an dans cette lutte contre le virus, nous ne pouvons tolérer qu’une députée de notre caucus appuie financièrement une autre formation politique qui conteste et rejette la science et les mesures sanitaires en place», a déclaré le président du caucus du gouvernement, Mario Laframboise, dans un communiqué. 

Mme Samson avait expliqué, toujours à l’émission Tout un matin, qu’elle avait senti que M. Duhaime était «sincère», après l’avoir rencontré à trois reprises.

«Il y a des gens qui encouragent des gens qu’ils connaissent en politique sans nécessairement voter pour eux, poursuit-elle. Éric Duhaime mérite d’être entendu, même si on n’est pas obligé d’être d’accord avec tous ses points de vue. Au Québec, les oppositions sont passablement affaiblies, et les Québécois ont tout à gagner à avoir plus d’options. C’est ça la démocratie.»

Mme Samson assure avoir respecté toutes les règles sanitaires en vigueur depuis le début de la pandémie. Elle s’est lancée en politique en 2012 sous la bannière de la CAQ. Elle a été élue pour la première fois en 2014.

Articles similaires