Politique

Valérie Plante a l’appui de l’Association des pompiers de Montréal

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, donne une conférence de presse pour souligner le soutien qu'elle reçoit de la part des pompiers de Montréal en vue de l'élection municipale. / Josie Desmarais/Métro Photo: Josie Desmarais

L’Association des pompiers de Montréal (ADPM) s’immisce dans la campagne municipale en offrant son appui à Valérie Plante. Lors d’une conférence de presse tenue mardi, la mairesse était aux côtés de membres du syndicat et de son président, Chris Ross, qui étaient tous vêtus de t-shirts rouges ornés des mots «Les pompiers pour Valérie».

De son côté, la mairesse arborait un t-shirt rouge similaire, où était inscrite la phrase réplique «Valérie pour les pompiers».

La mairesse de Montréal s’est déclarée «fière [du] soutien» de ceux qu’elles souhaiteraient qu’on appelle aussi «les anges gardiens». La mairesse a également salué le dévouement des pompiers et pompières qui étaient présents lors d’événements difficiles.

Quand on pense à des événements difficiles, comme par exemple les inondations qui ont eu lieu deux années d’affilée à L’Île-Bizard et dans Pierrefonds-Roxboro, qui était là pour aider les gens? Qui était là pour monter des digues, pour cogner aux portes pour s’assurer que les gens étaient en sécurité? C’est les pompiers et les pompières.

Valérie Plante

«Valérie Plante et Projet Montréal ont démontré une nouvelle façon de faire surtout quand on parle des relations de travail, une équipe construite sur l’honnêteté, la transparence et surtout le respect. Il y a une vraie volonté de la part de Projet Montréal et de la mairesse d’investir dans les services d’incendie pour assurer la sécurité des Montréalais à tous les jours», a déclaré le président de l’ADPM, Chris Ross.

Les «pires années»?

Le président de l’ADPM a également affirmé que les années sous l’administration Coderre étaient «parmi [leurs] pires». Il rappelle les coupes budgétaires d’un total 40 M$ au Service de sécurité incendie de Montréal, «qui ont eu un impact sur les unités sur le terrain et sur le temps de réponse».

Au sujet d’une éventuelle victoire de M. Coderre lors du scrutin, Chris Ross se dit prêt à collaborer avec le chef d’Ensemble Montréal. Les relations entre l’administration Coderre et l’ADPM avaient atteint un point de non-retour après le saccage, en 2014, de l’hôtel de ville par des employés municipaux, dont des pompiers. Ceux-ci avaient entrepris cette action coup de poing au coeur de la vie municipale pour protester contre une réforme de leurs régimes de retraite portée par l’administration Coderre.

En marge d’un point de presse, le chef d’Ensemble Montréal, M. Coderre s’est interrogé sur ce soutien des pompiers à Valérie Plante, soulignant que près de 80% des pompiers demeurent à l’extérieur de Montréal.

«Je sais pas si c’est une réaction au saccage, aux 2,5 M$ qu’ils ont payés et aux excuses qu’ils ont été obligés de faire. On va les laisser faire, moi je parle aux citoyens.»

M. Ross réplique que ces 2400 pompiers et pompières travaillent tout de même à Montréal. Plus tard sur Twitter, M. Ross a tenu à rectifier le montant des dommages : «C’était un règlement de $250,000 qu’il a également accepté (et non 2.5$ million). Sa mémoire semble ajouter des zéros».

Les candidats réagissent au sondage de Métro

Interrogé par Métro sur le clivage générationnel dans les intentions de vote entre les moins de 40 ans et les plus de 40 ans, le chef d’Ensemble Montréal a balayé l’idée de mettre «une génération contre l’autre».

«Il y a d’autres sondages qui disent qu’on est très fort chez les 35 ans et moins, je pense qu’aujourd’hui au lieu de faire de la séquence au niveau des générations et au lieu de mettre une génération contre l’autre, ils ont tous des besoins de sécurité avant tout», dit-il.

Questionnée sur l‘avance de son adversaire dans les intentions de vote en matière de sécurité publique, Valérie Plante rappelle que «la sécurité publique inclut aussi les pompiers et pompières». «Alors c’est sûr que j’aimerais que les Montréalais et Montréalaises entendent justement la voix des pompiers et pompières qui sont les premiers répondants et qui sont très importants», a ajouté la mairesse sortante et candidate à sa réélection.

Articles récents du même sujet