Soutenez

«L’heure de l’imputabilité a sonné pour la CAQ», avertit QS

Photo: Facebook - Emilie Nadeau

«En santé, l’heure de l’imputabilité a sonné pour la CAQ», a déclaré à Métro Gabriel Nadeau-Dubois, commentant la situation à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR) à la sortie d’une rencontre avec François Legault. Rappelons que la fin de semaine dernière, cent infirmières du centre hospitalier ont menacé de démissionner.

Le co-porte-parole de Québec solidaire (QS) et le premier ministre se sont entretenus aujourd’hui pendant plus d’une heure et demie au centre-ville de Montréal pour discuter des priorités à mettre de l’avant lors de la prochaine session parlementaire.

François Legault doit cesser de blâmer le Parti libéral du Québec, Justin Trudeau, les syndicats ou la pandémie pour les maux du système de santé, selon GND. «Il nous dit que Christian Dubé est le meilleur ministre de la Santé qu’on ait jamais eu. Bien qu’il le prouve et qu’il livre des résultats», tonne-t-il.

En matière de propositions, le co-porte-parole a suggéré au premier ministre des solutions pour «se débarrasser» des agences privées de placement, explique-t-il.

Par ailleurs, le député solidaire espère que le sit-in d’une dizaine d’infirmières qui se déroule ce soir à l’HMR «va ouvrir les oreilles des dirigeants à Québec». «Ça fait des années que les gouvernements ne les écoutent pas […]. Elles font ce qui est nécessaire pour se faire entendre», souligne-t-il, sans encourager directement les infirmières à faire des sit-in.

Cinq propositions en environnement

QS «s’attend à des résultats» en environnement, martèle sans relâche Gabriel Nadeau-Dubois en point de presse. Celui-ci a profité de son entretien pour soumettre cinq propositions pour que le Québec atteigne ses cibles de réduction des gaz à effet de serre, explique-t-il.

Le premier ministre reconnaît que son plan de lutte aux changements climatiques n’est pas suffisant […]. Il faut qu’il prenne ses responsabilités et qu’il bonifie son plan.

Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire

Québec solidaire réclame notamment l’interdiction de la vente de véhicule à essence d’ici 2030, l’électrification du transport de marchandises et des bâtiments ainsi qu’un financement d’urgence pour régler les déficits des sociétés de transports.

Par ailleurs, l’élu demande au chef caquiste de mettre en place des «critères d’éco-conditionnalité» quand le gouvernement octroie des subventions aux entreprises. «Il faut que les entreprises du Québec intègrent plus d’énergies propres dans leurs procédés industriels», affirme-t-il.

Une tournée des chefs d’opposition pour François Legault

Le premier ministre rencontre cette semaine les chefs des partis d’opposition à tour de rôle.

Après sa rencontre avec le co-porte-parole de Québec solidaire, François Legault a mentionné sur les réseaux sociaux qu’il allait «prendre le temps d’analyser ses propositions».

Gabriel Nadeau-Dubois croit-il à la sincérité et à l’ouverture du premier ministre lorsqu’il rencontre les chefs d’opposition? «Si François Legault pense qu’une simple rencontre de consultation va faire en sorte qu’on va arrêter de le talonner […], il se trompe», déclare-t-il. «Je ne laisserai pas cette rencontre-là être seulement une rencontre de façade».

Le député de Gouin compte profiter de toutes les occasions pour promouvoir les idées de Québec Solidaire auprès du gouvernement: «Chaque fois que François Legault va vouloir entendre nos propositions, je vais être au rendez-vous», conclut-il.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.