Blogue Décrypto

Anatomie d’un Pump and Dump

Anatomie d’un Pump and Dump
Photo: iStock

Alors que la fraude appelée Pump and Dump est aussi vieille que le monde de la finance, elle a trouvé un nouveau terrain de jeu sur le marché des cryptomonnaies. Et, avec leur relatif anonymat, certains réseaux sociaux y ont beaucoup contribué.

Mais si les médias ont souvent braqué les projecteurs sur certaines affaires de Pump and Dump, la littérature académique n’avait jusqu’ici pas encore étudié attentivement le phénomène.

Deux chercheurs de l’Imperial College London ont alors passé au peigne fin plus 300 chaînes Telegram l’année passée et ainsi repéré près de 220 pumps, c’est-à-dire, des augmentations coordonnées, intentionnelles et à brève échéance de la demande pour une crypto qui ont pour conséquence de faire s’envoler le prix.

Le mode opératoire se veut en fait assez simple. D’abord, les organisateurs recrutent des abonnés sur leur chaîne Telegram en postant des invitations sur des forums de référence, à l’instar de Bitcointalk, Steemit et Reddit.

«Le groupe est prêt à initier le pump une fois qu’il a obtenu assez de membres, généralement plus de 1000, en prenant soin de ne pas autoriser les commentaires», décrivent les auteurs Jiahua Xu et Benjaming Livshits.

L’initiateur du pump qui administre le groupe Telegram annonce les détails quelques jours avant, à savoir la date et l’heure précise, de la prochaine hausse orchestrée du cours d’une crypto sans la nommer. Il décrit sur quelle plateforme d’échanges et contre quelle devise paire cela aura lieu (le bitcoin est classiquement le pairing coin permettant de transiger contre un autre jeton cryptographique).

«Alors que le moment du pump approche, l’administrateur prépare les participants en leur envoyant des comptes à rebours, en leur conseillant de mettre des fonds suffisants sur la plateforme d’échange et en insistant sur les règles du pump pour maximiser les bénéfices», expliquent les auteurs.

Ces fameux commandements du pump sont au nombre de cinq: acheter rapidement; chiller (c’est l’équivalent de promouvoir, faire de la publicité dans le jargon crypto) sur le chat de l’échange ou sur les réseaux sociaux pour attirer des personnes extérieures au groupe; hodl (c’est l’équivalent de conserver) au moins quelques minutes pour laisser le temps aux outsiders de rejoindre le mouvement; vendre petit à petit et seulement avec une plus-value.

«L’administrateur offre encore un discours d’encouragement à ses troupes en citant les gains de pumps historiques pour doper la confiance et assurer la participation des membres», dépeignent les chercheurs.

À l’heure convenue, l’administrateur dévoile la cryptomonnaie visée, souvent sous forme d’image afin de ne pas permettre de recherche textuelle. Il presse alors tout le monde à acheter et conserver le temps de gonfler le prix.

Durant les premières minutes du pump, la crypto bondit généralement et le cours atteint rapidement un sommet inespéré.

Alors que l’administrateur du groupe exhorte ses membres à acheter et hodler, le prix a du mal de résister et, dès qu’il montre son premier signe d’affaiblissement, c’est la vente panique.

Le cours retombe à son niveau d’avant pump, beaucoup d’investisseurs préférant conserver leurs billes plutôt que de les céder à perte. Cela marque la fin du dump.

Les initiateurs du pump and dump ont fréquemment l’opportunité de vendre à des membres de leur propre groupe les cryptomonnaies qu’ils avaient préalablement accumulées et cela à un prix bien supérieur.

Notons que certains échanges prennent part directement dans ces manipulations de foules, car elles permettent de se délester de jetons sans grands lendemains à un prix défiant toute concurrence. Sans compter que le pic décrit par les volumes d’échanges rehausse les frais de transactions.

«Prenez toujours le temps de faire des recherches supplémentaires sur les investissements qui vous sont proposés, conseille vivement l’Autorité québécoise des marchés financiers. Vérifiez si on parle de cet investissement dans des publications spécialisées crédibles et ne vous fiez pas à des témoignages de gens que vous ne connaissez pas.»

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *