Culture

La scène Piknic à Osheaga: 6 noms à retenir!

Photo: Collaboration spéciale

Même si Osheaga demeure à la base un incontournable du circuit indie-rock, les programmateurs ont fait au cours des dernières éditions quelques incursions en terre hip-hop (Eminem, Shad, Cypress Hill, Alaclair Ensemble), synth-pop (La Roux, Twin Shadow, Robyn) et résolument électronique (Jamie xx, MSTRKRFT, Major Lazer, Mary Anne Hobbs, Tiga).

Depuis 2010, le Piknic Électronik et Osheaga s’associent afin d’offrir aux festivaliers des rythmiques plus qu’entraînantes à se mettre sous la dent (les pieds?). La programmation dansante, sur laquelle ont planché les équipes du Piknic et d’evenko en étroite collaboration, vous sera servie encore une fois à la scène Piknic tout au long du festival. Changement important à noter, par contre : ladite scène ne sera plus située sous la traditionnelle statue de Calder, mais plutôt là où se trouvait la scène verte l’an dernier.

Voici nos six suggestions Piknic pour tout adepte de textures électroniques enlevantes, ainsi que pour ceux qui voudront bouger un peu et éviter les grosses foules réunies pour Feist, The Weeknd, Garbage et compagnie.

  • Prison Garde

C’est quoi? Un savant mélange de «bass music» intimiste, d’avant-hop surprenante, de funk lustrée et de tempos house scintillants, qui évite à tout prix les mélodies électroniques racoleuses.

Ce que vous devez savoir… De son vrai nom Vaughn Robert Squire, ce Vancouvérois et ancien Montréalais (mieux connu sous ses pseudonymes Sixtoo, Megasoid, Speakerbruiser Rob) a grandement marqué le nightlife montréalais des années 2000 avec ses mythiques soirées Turbocrunk au Club Coda et ses Bridge Burners en compagnie de notre Ghislain (oups, Poirier) national. Avec ses amis et collaborateurs montréalais de longue date Lunice et Ango, Squire a aussi lancé Nouveau Palais, un projet de hip-hop électronifiée et de R&B futuriste, à MUTEK en mai dernier.

Sautez Bombay Bicycle Club parce que… Prison Garde est l’un des producteurs D.I.Y. les plus imaginatifs et imprévisibles au pays, qui nous fait vivre des moments forts avec tout son arsenal de synthés inédits. Si vous voulez entendre celui qu’on considère comme l’ambassadeur d’une nouvelle vague de talents en provenance de la côte Ouest, rendez-vous à la scène Piknic.

Quand? Vendredi à 15h15, en plus d’un after-party Osheaga au Belmont à compter de 23h avec Seb Diamond, Francis Oak et un «producteur invité de calibre»… Faites vos jeux!
Toujours pas convaincus? Écouter Steady

  • Birdy Nam Nam

C’est quoi? Quatre as français du «turntablism» sur qui l’on peut compter pour une bonne décharge d’électro puissante agrémentée de «loops», de glitchs et de scratchs des plus variés. Ou comme le dit souvent l’un de ses membres, «c’est comme un groupe rock avec des platines».

Ce que vous devez savoir… Rien n’est à l’épreuve de ces Crazy B, Little Mike, DJ Pone et DJ Need, qui nous en mettent plein les oreilles (et la vue) avec les quatre platines et quatre consoles de mixage qu’ils utilisent sur scène comme véritables instruments. Ils manipulent une gamme hallucinante de samples et distillent des influences aussi vastes que le trip hop, le rock, le jazz, la techno et le drum ‘n’ bass.

Sautez The Weeknd parce que… si ce dernier livre une prestation dans la même veine que son spectacle au Métropolis il y a quelques mois, ça risque grandement d’ennuyer ceux qui espère une quelconque prestance scénique. Pour la valeur sûre, marchez plutôt en direction de ces champions du monde au concours DMC en 2002.

Quand? Vendredi à 18h30
Toujours pas convaincus? Écouter Jaded Future

  • Autres propositions dansantes pour vendredi
    • Charli XCX (13h, Scène de la montagne)
    • Justice (21h35, Scène de la rivière)
  • SBTRKT

C’est quoi? La crème de la crème en matière de «post-dubstep», de UK funky, de «future bass» et autres qualificatifs dépourvus de sens… Si vous appréciez le côté intimiste et introspectif des compositions de James Blake, Jamie Woon et Nicolas Jaar, vous aimerez à coup sûr les morceaux plus pop et accessibles de SBTRKT.

Ce que vous devez savoir… En plus d’avoir déjà mis la main à la pâte pour remixer des artistes tels M.I.A., Modeselektor, Radiohead et Mark Ronson, le Londonien Aaron Jerome (alias SBTRKT, à prononcer «subtract») a charmé la masse critique avec son premier album éponyme l’an dernier. Celui qui préconise l’anonymat (ce qui expliquerait le sigle ainsi que les masques tribaux qu’il porte sur scène) a fait appel à plusieurs voix riches et inoubliables (l’envoûtante Yukimi Nagano de Little Dragon, la mystérieuse Jessie Ware et le magnétique soul man Sampha) pour ajouter un peu de chaleur à ses pièces garage rythmées et mélancoliques.

Sautez Garbage parce que… de tous les artistes qui se produiront sur la scène Piknic, c’est celui à ne pas manquer. Mis à part tout élan (bien sûr justifié) de nostalgie pour les «Stupid Girl» et autres «Only Happen When It Rains», je peux vous garantir que c’est à la scène Piknic que ça va se passer, en début de soirée. Synthés et basses subtils, masques éclatants, battements sublimes…

C’est quand? Samedi à 19h30

Toujours pas convaincus? Écouter Pharaohs avec Roses Gabor

  • Little Dragon

C’est quoi? De l’électro-pop suédoise à la fois délicate et sauvage, charmante et audacieuse. L’incomparable chanteuse Yukimi Nagano livrerait sans doute une chaude lutte à Björk si l’on devait couronner la prestance scénique la plus captivante.

Ce que vous devez savoir… Yukimi, Håkan, Erik et Fredrik se sont rencontrés au secondaire à Gothenburg, et ont formé leur band il y a déjà plus de 15 ans. Leur synth-pop métallique fait rêver, tandis que leurs rythmes saisissants conquièrent rapidement le globe – surtout depuis que Damon Albarn a collaboré avec eux sur Plastic Beach, le dernier opus de Gorillaz.

Sautez la dernière demi-heure de Feist parce que… Pour les avoir vus se produire au Il Motore, Yukumi est une vraie bête de scène. Son énergie contagieuse, les morceaux électro doux et vigoureux de Little Dragon, ainsi qu’une potentielle prestation sur scène avec SBTRKT (qui a fait appel au groupe pour sa pièce «Wildfire») risquent de donner lieu à des moments de pure magie en plein air.

C’est quand? Samedi à 20h45.
Toujours pas convaincus? Écouter Blinking Pigs

  • Autres propositions dansantes pour samedi
    • Simon Called Peter (14h, Scène Piknic)
    • Nosaj Thing (17h, Scène Piknic)
    • Brandt Brauer Frick (18h, Scène Piknic)
  • Vosper

C’est quoi? Attention, la nouvelle ne saurait tarder : le duo montréalais Vosper mérite des applaudissements soutenus de la scène locale pour avoir finalement réintroduit de l’excellente techno ténébreuse avec influences industrielles et new wave au menu des Montréalais! Les rythmiques bien ficelées et la sinistre mélancolie qui traverse leur premier EP a de quoi titiller n’importe quel adepte de puissantes rythmiques 4/4, surtout celles qui semblent taillées sur mesure pour les autobahns de ce monde.

Ce que vous devez savoir…Ce duo composé de Christopher Byron et Edouard Le, qui se sont rencontrés dans une entreprise de postproduction, s’est fait discret sur la scène locale jusqu’à présent (à part s’être produit à quelques reprises au Royal Phoenix et au Velvet). Ils décrivent leur techno analogue comme une rencontre « entre Skinny Puppy, Depeche Mode et Dopplerefekt, une musique qui est à la fois physique et cérébrale ».

Sautez Zola Jesus et Dan Mangan parce que… soleil ou pluie, vous vous laisserez emporter par leurs approche rafraîchissante au dancefloor, avec une production soignée, des rythmiques au plaisir calibré et des mélodies EBM (Electronic Body Music) irrésistibles. C’est le cadeau dominical qu’Osheaga offre aux festivaliers les plus assidus.

C’est quand? Dimanche à 14h.
Toujours pas convaincus? Écouter Release

  • Buraka Som Sistema

C’est quoi? Un collectif énergique et émoustillant lisbonnais regroupant producteurs et rappeurs du Portugal et de l’Angola, et qui puise dans les basses claquantes du kuduro (rythmiques angolaises qui ne sont pas sans rappeler moult sonorités brésiliennes) pour nous livrer des pièces de résistance métissées, débordant d’électro, de breakbeats, de dubstep et de ghettotech. Une réappropriation amusante de sonorités lointaines, comme le savent si bien faire M.I.A., Diplo, Bonde do Role et compagnie.

Ce que vous devez savoir… Leurs paroles font bel et bien écho à une jeunesse désillusionnée, à des communautés marginalisées, et à des taux de chômage endémiques, mais leurs rythmiques haletantes et agressives ne sombrent aucunement dans le désarroi. Loin de là, leurs compositions évoquent une atmosphère de carnaval complètement débridé.

Sautez The Shins parce que… Buraka ont cassé la baraque au grand froid l’hiver dernier à l’Igloofest, où plusieurs ont encensé leur prestation comme l’un des moments forts de cette édition. S’ils peuvent faire fondre la foule congelée des Quais du Vieux-Port, imaginez ce qu’ils peuvent accomplir en pleine canicule osheagienne?

C’est quand? Dimanche à 18h30
Toujours pas convaincus? Écouter (We Stay) Up All Night avec Blaya et Roses Gabor

  • Autres propositions dansantes pour dimanche
    • Santigold (16h45, Scène de la montagne)
    • Woodkid (17h45, Scène verte) et M83 (21h, Scène verte)

Osheaga
De vendredi à dimanche
Parc Jean-Drapeau

Articles récents du même sujet