Culture

À l'ère numérique du festival Elektra

Le festival d’arts numéri­ques Elektra s’ouvre aujourd’hui à Montréal. L’événement, qui affiche une programmation audacieuse, se veut une occasion de vivre des expériences artistiques inusitées.

Véritable berceau de l’art numérique, la métropole est devenue, au fil des ans, la destination de choix des artistes expérimentaux.

«Montréal est une plaque tournante du domaine numérique en Amérique du Nord», assure le directeur du festival, Alain Thibault.

Une fois de plus, les adeptes pourront vibrer au rythme de diverses performances audiovisuelles, comme Feed de Kurt Hentschläger.

Événement interactif
L’interactivité est au cÅ“ur de la programmation d’Elektra. Sept installations, issues des dernières technologies, seront visibles dans les différents lieux du festival.

Parmi elles, on dénote l’International Dance Party, qui déploie musique, fumée et lumière, la Robotic Chair, qui se disloque et se reconstitue, et les vêtements pneumatiques de Ying Gao.

Les amateurs de musique électronique ne seront pas en reste, grâce aux talents des artistes de l’étiquette techno allemande Raster-Noton.

Elecktra
Jusqu’au 11 mai
www.elektramontreal.ca

Articles récents du même sujet