Culture

Critiques CD de la semaine du 16 au 20 juin 2008

Cette semaine, l’équipe de Métro a écouté les derniers albums de The Ting Tings, Coldplay, The Offspring, Moonlight Girls et Mudcrutch.

 Test réussi
 The Ting Tings
 We Started Something (3,5/5)

 
Quand votre chanson est choisie pour une pub d’Apple, le succès est assuré. Restait à voir si l’album de The Ting Tings avait l’étoffe de Shut Up and Let Me Go, que l’on peut entendre dans la réclame du iPod. Après quelques écoutes, on peut répondre par l’affirmative. On est même surpris d’y retrouver des pièces encore meilleures, comme That’s Not My Name et Great DJ, qui a délogé Madonna du top des palmarès au Royaume-Uni. On se demande toutefois si l’effort du duo anglais qui rappelle No Doubt passera bien l’épreuve du temps à cause de son côté ado. Mais pour l’instant, on aime et on danse! 
– Vincent Fortier

 Pareil pas pareil
 Coldplay
 Viva la Vida or Death and All His Friends (3,5/5)

Coldplay nous avait annoncé un album plus «expérimental». Disons que ce n’est pas assumé à 100 % et qu’on remarque les plis du quatuor – pas une mauvaise chose. On ne peut nier toutefois que Viva la Vida or Death and All His Friends est différent. Chris Martin a baissé son registre de voix, la musique est à l’avant-plan, les guitares sont plus présentes et c’est tant mieux. Aux côtés de plusieurs pièces – les plus assumées – qui frisent la perfection (42, Yes), d’autres paraissent plus pâles (Violet Hill, Strawberry Swing). Au bout du compte, on se dit que Martin et sa bande font, encore, de la sacrée bonne musique. 
– Vincent Fortier

 Les beaux jours
 The Offspring
 Rise and Fall, Rage and Grace (3,5/5)

 
L’attente a été longue, mais elle en a valu la peine. Cinq ans après Splinter (2003), le groupe phare du punk rock californien revient en force. Dix-neuf ans après son premier effort, The Offspring semble avoir puisé dans ses racines pour Rise and Fall, Rage and Grace. Dexter Holland est en voix. La batterie et les guitares se font mordantes et énergiques. Des titres comme Trust in You et Hammer­­head rappelleront aux fans Smash (1994). Cependant, comme les petits gars ne sont plus tout à fait jeunes, le tempo ralentit, et l’album s’essouffle trop rapidement en deuxième partie. Sagesse ou vieillesse?
– Marie-Luce Pelletier-Legros

 Oui mais…
 Moonlight Girls
 Moonlight Café (3/5)

Les Moonlight Girls, ou les Triplettes de Montréal – comme certains se plaisent à appeler ce trio swing – présentent un deuxième album en carrière, Moonlight Café. Les trois filles proposent une douzaine de reprises, ainsi qu’une composition originale. Elles chantent avec un plaisir évident et une parfaite maîtrise de leur voix des titres comme Oui je l’adore, de Pauline Ester, Départ express et Voyez c’est le printemps, de Charles Aznavour, ou Belleville Rendez-vous de Benoît Charest. On reste toutefois un peu sur notre faim avec des interprétations parfois sans relief. Cet album manque un peu de piquant et résolument de style.
– Geneviève Vézina-Montplaisir

 Résurrection
 Mudcrutch
 Mudcrutch (3/5)

 
Non, ce n’est pas un tout nouveau groupe! Mudcrutch est en fait la résurrection de l’ancêtre de Tom Petty and The Heart­breakers. On y retrouve Tom Petty, évidemment, mais à la basse, avec, entre autres, ses vieux complices Mike Campbell à la guitare et Benmont Tench aux claviers. Le son est inspiré par le rock’ n’ roll des années 1950-60, le rockabilly et le country. Le tout a été capté live en studio. Ça donne un voyage dans le temps réussi, mais peu rafraîchissant… Moments forts : Orphan of the Storm, plutôt country, et la reprise des années 1960 Six Days on the Road.
– Eric Aussant
Évaluation: 5/5 = Sublime, 4/5 = Recommandé, 3/5 = Bien, 2/5 = Moyen, 1/5 = Sans intérêt

Articles récents du même sujet