Culture

Osheaga: 13 000 personnes au départ

Iggy Pop & The Stooges, au nombre des invités au parc Jean-Drapeau. Photo:

C’est sous une pluie fine que s’entamait hier le festival Osheaga au parc Jean-Drapeau. Quelque 13 000 spectateurs s’étaient réunis pour l’occasion. Les artistes, notamment N.E.R.D. et Iggy Pop & The Stooges, ont su réchauffer la foule.

«On commençait à être un peu fatigué, mais N.E.R.D. nous a fait l’effet d’une boisson énergétique», raconte Nadia Jullien, qui ne tient plus en place après avoir pu serrer la main à Pharrell Williams.

Le chanteur de N.E.R.D. était visiblement énervé au début de la prestation, face à un public plutôt frileux. Après avoir reconnu qu’il ne parlait pas un mot de français et qu’il était très heureux que Georges W. Bush s’en aille, Pharrell a alors pris les choses sérieusement en mains. Le groupe a secoué le public avec des classiques comme Rock Star ou She Wants to Move. Comme le veut la tradition, le chanteur a fait monter sur scène des fans dont une écrasante majorité de filles, certaines ont pu toucher les abdominaux de Pharrell Williams. «J’aurais voulu monter sur scène aussi, mais il ne faisait pas monter les gars!», se désole Dan, 17 ans.

Plus d’une vingtaine d’artistes ont défilé sur les scènes, dont Sébastien Tellier, Metric et The Killers, toujours attendu en fin de soirée au moment de mettre sous presse. Le festival se poursuit aujourd’hui avec notamment Jack Johnson et Broken Social Scene.

Articles récents du même sujet