Culture

New York: une exposition sur Basquiat et les violences policières

Defacement (The Death of Michael Stewart), Jean-Michel Basquiat,1983 Photo: Collaboration spciale
Rédaction - Relaxnews AFP

L’exposition intitulée «Basquiat’s « Defacement »: The Untold Story» examinera la genèse d’une oeuvre clé de l’artiste américain qui évoque le décès d’un jeune graffeur suite à une altercation avec la police. Elle sera présentée au Musée Guggenheim de New York.

Le point central de cette exposition est l’oeuvre Defacement (The Death of Michael Stewart), une peinture réalisée par Basquiat en 1983, en hommage à Michael Stewart.

Ce jeune artiste noir est décédé d’un arrêt cardiaque après 13 jours de coma, suite à son arrestation par la police du métro de New York City pour avoir réalisé un graffiti sur un mur de la station de métro East Village.

Jean-Michel Basquiat a été traumatisé par ce décès, il a confié à un journaliste : «ça aurait pu être moi.»

L’oeuvre Defacement (The Death of Michael Stewart), qui a été peinte à l’origine sur le mur de l’atelier de Keith Haring, a rarement été exposée au public.

Cette exposition comprend plus d’une vingtaine de peintures, de dessins et d’esquisses de Basquiat et ses contemporains en réponse au décès de Michael Stewart et au procès des policiers concernés qui ont été acquittés par un jury d’assise composé à 100% de personnes blanches.

Parmi ces oeuvres, on note les toiles de Keith Haring Michael Stewart-U.S.A. for Africa, l’impression au pochoir de David Hammond The Man Nobody Killed et le portrait photo de Lyle Ashton Saint Michael Stewart.

Le tableau headline de 1983 signé Andy Warhol, qui incorpore un article concernant le décès du graffeur émanant du New York Daily News, sera aussi présenté.

Des archives émanant de la famille de l’artiste new-yorkais et des affiches dénonçant les violences policières de l’époque seront aussi exposées.

L’exposition «Basquiat’s « Defacement »: The Untold Story» est placée sous la houlette de l’écrivaine et militante Chaédria LaBouvier, qui avait déjà présenté le tableau Defacement (The Death of Michael Stewart) de Basquiat au Williams College Museum of Art en 2016.

Elle sera présentée du 21 juin au 6 novembre au Solomon R. Guggenheim Museum de New York.

Articles récents du même sujet