Culture
12:34 12 juillet 2020 | mise à jour le: 12 juillet 2020 à 12:34 temps de lecture: 2 minutes

Une exposition Picasso au Musée national des beaux-arts du Québec en 2021

Une exposition Picasso au Musée national des beaux-arts du Québec en 2021
Photo: George Stroud/Getty ImagesPablo Picasso (1881 - 1973) devant l'une de ses peintures.

«Picasso à Québec», c’est le nom évocateur de la prochaine exposition majeure du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) qui se tiendra du 17 juin au 19 septembre 2021.

«C’est l’une de nos priorités culturelles au gouvernement du Québec de rendre accessibles aux Québécois des œuvres comme les chefs-d’œuvre de Picasso, un artiste de génie à l’échelle planétaire, et d’ainsi contribuer au rayonnement de la Capitale-Nationale et du MNBAQ», a déclaré Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications.

Élaborée en collaboration avec la collection du Musée national Picasso-Paris, l’exposition comportera une sélection de 77 œuvres de l’artiste Pablo Picasso, dont 45 peintures majeures, produites entre 1895 et 1972.

Le fil conducteur de l’exposition s’intéressera à un véritable motif de prédilection pour l’artiste à savoir la représentation du corps humain dans toute sa multiplicité.

On pourra notamment y admirer quelques chefs d’oeuvre de l’artiste espagnol dont Homme à la guitare (1911), L’Acrobate (1930), Figures au bord de la mer (1931), Jacqueline aux mains croisées (1954) ou encore Le Déjeuner sur l’herbe d’après Manet (1960).

Ce «moment phare» pour le musée et sa saison 2021 a notamment bénéficié d’une contribution de 1 000 000 $ du ministère de la Culture et des Communications.

«Cette exposition permettra au MNBAQ de se positionner comme un acteur de changement social, comme un vecteur de bien-être, et ce, en célébrant la diversité corporelle. Grâce à cette contribution majeure, le MNBAQ pourra non seulement présenter l’exposition d’un maître de l’histoire de l’art mondial à Québec, mais aussi favoriser l’acceptation de la diversité corporelle en ouvrant une discussion riche, forte et plus actuelle que jamais au sujet d’une image corporelle positive. » M. Jean-Luc Murray, directeur général du MNBAQ

Cure de jouvence pour le Pavillon Gérard-Morisset

Le MNBAQ a aussi profité de l’occasion pour communiquer sur la réfection du pavillon Gérard-Morisset, rendu possible grâce à un investissement de 2,5 M $ dans le cadre du Plan québécois des infrastructures du ministère de la Culture et des Communications (MCC).

Les travaux devraient durer 3 ans et débuteront dès le mois d’avril 2021.

Articles similaires

14:52 21 juin 2019 | mise à jour le: 21 juin 2019 à 18:49 temps de lecture: 2 minutes
Virée au musée