Culture
11:29 1 février 2021 | mise à jour le: 1 février 2021 à 17:26 temps de lecture: 2 minutes

Télé-Québec lance sa plateforme de visionnement en ligne

Télé-Québec lance sa plateforme de visionnement en ligne
Photo: Capture d’écran

Après l’arrivée de TVA+ en novembre dernier, c’est au tour de Télé-Québec de lancer sa plateforme numérique permettant de visionner le contenu de la chaîne publique en ligne.

Dès aujourd’hui, le public peut regarder en direct ou en différé les émissions du réseau sur cette plateforme en ligne, également accessible sur les téléviseurs connectés et intelligents ainsi que sur l’application mobile Télé-Québec.

Le tout, offert gratuitement, est financé par le Plan culturel numérique du gouvernement du Québec.

Parmi les quelque 5000 contenus francophones offerts sur la plateforme se trouvent des émissions jeunesse, des séries de fiction, des émissions d’affaires publiques ainsi que des documentaires.

Télé-Québec assure que cette plateforme numérique lui permettra «d’enrichir son offre de contenus» et de «proposer à l’utilisateur une expérience bonifiée avec une navigation plus intuitive et plus fluide».

Les utilisateurs peuvent par ailleurs y configurer leur profil personnalisé. Cela permet notamment de créer sa propre liste de contenus favoris, de recevoir des notifications pour les diffusions de son choix et de reprendre des visionnements depuis différents appareils.

«Cette nouvelle plateforme de Télé-Québec est une réponse concrète au transfert graduel de l’écoute vers les plateformes numériques. Non seulement nous permettra-t-elle d’accentuer davantage la découvrabilité de nos contenus […], mais elle maximisera également notre empreinte numérique auprès des citoyens de tous âges», a déclaré la présidente-directrice générale de Télé-Québec, Marie Collin, par communiqué.

«Plus agile et riche d’immenses possibilités, cette initiative, rendue possible par le soutien du gouvernement du Québec, permet à notre télévision publique d’exercer avec dynamisme son leadership comme diffuseur de contenus culturels francophones au Québec et dans le monde», soutient pour sa part la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy.

Articles similaires