Culture
15:20 15 mars 2021 | mise à jour le: 15 mars 2021 à 16:51 temps de lecture: 4 minutes

Nominations aux Oscars: cinq choses à retenir

Nominations aux Oscars: cinq choses à retenir
Photo: Handout/AMPAS via Getty Images

Les nominations pour les Oscars ont été dévoilées lundi à l’aube à Los Angeles, avec leur lot habituel de records, de surprises et de laissés-pour-compte.

Voici cinq choses à retenir pour cette 93e édition:

Premier ou second rôle ?

C’est le débat éternel depuis que les Oscars existent: qui est considéré comme ayant le rôle principal, en lice pour le prix du «meilleur acteur», et qui doit ravaler sa fierté et se contenter de concourir dans la catégorie du «meilleur second rôle» ?

Si l’on en croit les nominations de cette édition, le film Judas and the Black Messiah n’aurait aucun rôle principal. Daniel Kaluuya et LaKeith Stanfield sont tous deux en lice en tant que «second rôle», respectivement pour leur interprétation du militant Black Panther Fred Hampton et de l’informateur de la police William O’Neall.

Les jurés des Oscars n’auraient pas réussi à les départager? Contrairement à d’autres prix cinématographiques, les Oscars placent les acteurs dans la catégorie où ils ont reçu le plus grand nombre de votes.

«Il n’y avait que les votants aux Oscars pour regarder un film parlant de deux hommes noirs et décider que tous les deux étaient des seconds rôles», a réagi sur Twitter Robbie Collin, critique pour le journal britannique The Telegraph.

Diversité

Après avoir été longtemps critiqué pour avoir privilégié les hommes blancs, le jury des Oscars s’est illustré lundi par la diversité de ses choix dans différentes catégories.

Steven Yuen est ainsi devenu le premier Américain d’origine asiatique à être sélectionné dans la catégorie du meilleur acteur pour Minari. Il y affrontera Riz Ahmed (Sound of Metal), premier comédien d’origine pakistanaise en lice aux Oscars.

De son côté, Viola Davis a battu le record de nominations pour une actrice noire, obtenant sa quatrième sélection pour Le Blues de Ma Rainey. Elle y retrouve une seconde actrice noire, Andra Day pour Billie Holiday, une affaire d’État, là encore une première historique.

Au total, neuf acteurs «non blancs» sont en lice dans les quatre catégories dévolues aux acteurs, relèvent les spécialistes d’Hollywood.

Le Blues de Ma Rainey et One Night in Miami, deux films réalisés et joués par des artistes noirs, sont cependant absents de la liste des nominations pour le «meilleur long-métrage», la catégorie reine.

En direct du quai numéro 3…

David Rubin, le président de l’Académie des arts et sciences du cinéma, qui remet les prestigieux Oscars, a annoncé lundi que la cérémonie se déroulerait non seulement dans la traditionnelle salle du Dolby Theatre, au coeur d’Hollywood, mais aussi dans une gare ferroviaire historique du centre de Los Angeles.

On ignore encore les détails mais la célèbre Union Station, réputée pour son architecture de style colonial espagnol, devrait permettre au parterre de stars de participer à la soirée de gala tout en respectant les distances de sécurité de rigueur avec le coronavirus, à l’instar des artistes conviés aux Grammy Awards dimanche soir.

La patience finit par payer

Les films roumains ont souvent été maudits aux Oscars. À 35 reprises, le pays a proposé des candidats au jury, qui les a systématiquement ignorés, jusqu’à ce lundi.

L’Affaire Collective, qui met en lumière la corruption après un tragique accident dans une discothèque de Bucarest, ne fait pas les choses à moitié: il est non seulement sélectionné dans la catégorie du «meilleur film étranger» mais aussi dans celle du «meilleur documentaire».

La Tunisie a aussi obtenu la première nomination aux Oscars de son histoire grâce à L’homme qui a vendu sa peau.

Les deux oeuvres trouveront toutefois sur leur chemin le film danois Drunk, donné favori pour l’Oscar du film étranger.

Une jeune femme très prometteuse

La réalisatrice britannique Emerald Fennell n’aurait pas pu trouver un titre plus indiqué pour son film. À 35 ans, elle est devenue grâce à Promising Young Woman la première réalisatrice à décrocher une nomination aux Oscars dès son premier long-métrage.

Promising Young Woman est un thriller féministe mettant en scène une femme (Carey Mulligan) qui étanche sa soif de vengeance en écumant les bars et prétend être ivre pour pousser les hommes à révéler leur misogynie.

Le film a obtenu cinq nominations au total, dont une dans la catégorie suprême du «meilleur long-métrage».

Articles similaires