Culture

Les choix de Métro: «Club Soly», «Seum» de Safia Nolin, «Archipel» et d’autres

Club Soly, les lundis 19h30 à Noovo Photo: Capture d'écran

Les journalistes de Métro vous livrent leurs sept coups de cœur culturels de la semaine, dont la série Club Soly, l’album Seum de Safia Nolin, le film d’animation Archipel et d’autres.

Club Soly

Lorsqu’Arnaud Soly arrive déguisé en infirmier sexy, on s’esclaffe et on se dit qu’il n’a vraiment pas peur du ridicule. Mais dans ce sketch d’à peine 30 secondes diffusé dans le plus récent épisode de Club Soly, l’humoriste trouve le moyen de critiquer les costumes d’Halloween sexistes tout en dénonçant les conditions de travail des infirmières. Ce parfait mélange d’humour complètement niaiseux et savamment brillant fait la réussite de sa série à sketchs. Dans la peau de divers personnages loufoques (comme Yvon, le poète déambulatoire qui se laisse guider par le vent), il propose un regard unique et rafraîchissant sur l’actualité. Vivement qu’on offre la création d’un Bye bye à lui et ses collaborateurs, dont font notamment partie Anas Assouna et Virginie Fortin.
Les lundis 19h30 à Noovo
Marie-Lise Rousseau

Seum de Safia Nolin

Après avoir distillé plusieurs chansons ces derniers mois, le temps est venu pour Safia Nolin de dévoiler la totalité de son EP, à la fois généreux et surprenant. Seum est ainsi composé de huit titres, qui sont en réalité quatre chansons enregistrées dans deux versions différentes: sunset, avec leur côté 90s, et sunrise, magistralement intimistes. Si on connaissait déjà les excellents Mourir au large, 1000 et PLS, Personne vient clore ce chapitre pour le moins émouvant.
Sur les plateformes d’écoute
Amélie Revert

Archipel

Voilà une œuvre singulière. Ce long métrage d’animation de Félix Dufour-Laperrière est à la fois ancré dans le réel et l’onirique, dans la fiction et le documentaire. Poétique et politique, il réfléchit notre rapport au territoire, à l’identité, à l’histoire. Le cinéaste a eu la brillante idée de faire appel à une douzaine de ses collègues animateurs, qui donnent vie à diverses séquences du film dans des styles magnifiques et éclatés. Le tout crée un dialogue riche entre les images et la parole.
En salle dès aujourd’hui
Marie-Lise Rousseau

La saison 3 de Plan B

Et si on pouvait revenir en arrière pour tout changer, quel serait le prix à payer? Ce cru 2021 de Plan B nous plonge dans la vie tourmentée d’une policière montréalaise. En ayant recours aux services temporels de l’agence, Mylène voit sa quête de justice prendre un autre sens. Tourmentée par un triple meurtre familial qu’elle n’a pu éviter, Mylène réalise des allers-retours pour tout réparer, mais ceux-ci vont réveiller en elle des traumatismes, qui sont, eux, bien intemporels. Une redoutable série dramatique menée par la performance sans faute d’Anne-Élisabeth Bossé.
Les mercredis à 21h à Radio-Canada
Martin Nolibé

Nmihtaqs Sqotewamqol/La cendre de ses os

Cette pièce de théâtre sur le deuil et l’identité est une incursion sur les terres d’une Première Nation où les tractations politiques et les affaires familiales s’entremêlent. Le chant de la musicienne Kyra Shaughnessy accompagne joliment les interprètes autochtones et allochtones. Mention spéciale au doyen de la troupe, Roger Wylde, qui joue avec finesse le père mort, mais toujours présent.
Jusqu’au 12 novembre à La Petite Licorne
Lili Boisvert

C’est cool d’aimer Céline Dion

Oui, pour ceux qui en doutaient, c’est cool d’aimer Céline Dion! Cette minisérie documentaire explore le lien entre les millénariaux, la gen z et l’icône qui, justement, transcende toutes les générations. Pour ce faire, l’émission donne, par exemple, la parole aux sœurs Eugénie et Magalie Lépine-Blondeau, qui convoquent ensemble leurs souvenirs d’enfance. Car non, Céline n’est pas seulement une chanteuse qu’on écoute avec nostalgie à la radio, elle fait partie de nos vies! The show must go on, n’est-ce pas?
Les mercredis à 21h dès le 3 novembre sur Elle Fictions
Amélie Revert

Mille secrets mille dangers

Difficile de faire plus montréalais que ce roman, ambitieux et fascinant récit d’une journée de mariage pour le moins rocambolesque. On s’y promène – parfois en remorqueuse, parfois en Mustang – entre le Petit Liban dans Saint-Laurent, la Petite-Patrie et NDG. Entre l’Orange Julep, l’oratoire Saint-Joseph et La Toundra, sur l’île Notre-Dame. Entre le présent décisif (jour fatidique pour l’auteur et protagoniste Alain Farah), les démons du passé et les espoirs du futur. Avec esprit, humour et un irrésistible sens de la narration, cette palpitante œuvre littéraire aborde des thèmes existentiels comme l’identité, la souffrance et, bien sûr, l’amour.
Aux éditions Le Quartanier
Marie-Lise Rousseau

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet