Culture

Rau_Ze remporte la 26e édition des Francouvertes

Rau Ze
Rau Ze Photo: Naomie Gelper/Métro

Sans surprise, la formation soul jazz Rau_Ze, qui a dominé toute la compétition, remporte la 26e édition du concours-vitrine Les Francouvertes, surpassant les deux autres artistes finalistes, Hôte et Émile Bourgault.

Devant un public conquis, qui partageait le vote avec les spectateurs en ligne et un jury de l’industrie, Rau_Ze a été couronnée lundi soir au Club Soda. Après deux années de pandémie, la finale des Francouvertes était de retour en présentiel pour une soirée forte en émotion qui a fait vibrer les murs de cette mythique salle de spectacle.

Rau_Ze, composée de Rose Perron (voix), Félix Paul (claviers), Henri Bouchard (basse), Juan Espitia (batterie) et Jeremy Leon (saxophone), a offert un spectacle à la hauteur des attentes. Même sans Violet Hébert, la remarquable trompettiste, les musiciens ont réussi à se hisser en haut du palmarès, comme ils l’vaient fait après chacune de leurs performances auparavant.

En effet, bien que la formation n’aie encore aucun morceau encore disponible sur les plateformes de streaming, elle a dominé tout au long de la compétitioné

En gagnant le concours-vitrine, Rau_Ze remporte notamment une bourse SiriusXM de 10 000 $ pour soutenir un nouveau projet artistique. À cela s’ajoutent plus d’une dizaine d’autres prix, dont une performance aux Francofolies de Montréal cet été.

Rau Ze en finale des Francouvertes au Club Soda

Des styles diversifiés en finale

Des styles musicaux diversifiés se sont côtoyés lors de cette grande finale. Au soul jazz de Rau Ze s’ajoutaient l’électro-rock d’Hôte, qui a permis à l’artiste de finir en deuxième position, ainsi que la pop-rock d’Émile Bourgault, qui a terminé troisième. Ces deux derniers finalistes sont également montés sur scène lundi soir le temps de chanter quelques-unes de leurs compositions.

La soirée s’est ouverte avec une brève performance des deux porte-paroles de cette édition, Lydia Képinski et Les Louanges, qui ont tous les deux été découverts grâce aux Francouvertes en 2017.

Pour la première fois en 2022, le concours-vitrine ouvrait la porte aux artistes qui chantent dans une langue autochtone. L’auteur-compositeur-interprète de la communauté de Uashat mak Mani-Utenam, sur la Côte-Nord, Dan-Georges Mckenzie et le groupe folk rock NINAN, originaire de la nation innue de la communauté de Matimekush-Lac John, ont été sélectionnés parmi plus de 200 candidatures, dont quatre au total avaient été soumises par des chanteurs autochtones.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet