Culture
09:31 18 mars 2014 | mise à jour le: 18 mars 2014 à 09:49 temps de lecture: 3 minutes

Mon malaise devant La Voix

Mon malaise devant La Voix
Photo: TVA

À la base, la locomotive qu’est La Voix c’est moins mon truc, comme l’était à l’époque Star Académie. Je me dois d’être transparent ici et admettre que j’analyse probablement l’émission d’un oeil plus méfiant que Pierre, Jean ou Jacques.

Cependant, il m’est très facile de voir pourquoi l’émission est si populaire. La formule est particulièrement accrocheuse, la musique est bonne, les gens sont beaux, tout brille – c’est l’archétype même d’une télévision à grand déploiement et c’est parfait comme ça. Il y a un public pour, un public fidèle même, alors allons-y gaiement.

Là où j’ai un malaise, c’est probablement autour de cette étrange manie de ne pas vouloir teinter de gris les participants, même quand ils sont exclus de l’aventure.

Je m’explique.

La Voix est un concours musicale. Fondamentalement, quand j’entends le mot concours, je sous-entends l’expression «que le meilleur gagne». Et c’est, en surface, ce qui se produit durant l’émission.

Les coachs de chant choisiront une voix, LA voix, et elle triomphera. Une voix pour toutes les voix, genre.

Alors pourquoi quand un candidat se fait remercier, il reçoit tout de même une pluie d’éloges?

Je comprends le désir de ne pas être blessant ou insultant, là ça va, mais où est passé la bonne vieille critique constructive?

C’est une fâcheuse habitude que l’on développe très jeune lors des compétitions sportives de nos enfants avec les prix de participation et les trophées qui disent simplement «félicitations». C’est bien d’apprendre qu’il n’y a pas que la victoire dans la vie, mais c’est aussi bien de se faire souligner quelques travers au passage afin de s’améliorer pour la suite des choses.

Un candidat qui quitte après s’être fait dire que c’était un privilège de le voir chanter reçoit, au final, un message très contradictoire. Tu es extraordinaire, mais je ne veux plus de toi.

Ce n’est pas toi, c’est moi.

Quand un compagnon de vie vous la lance cette ligne, vous voulez lui arracher les yeux. Pourquoi est-ce que votre réaction est différente devant La Voix?

Je suis confus.

BONUS : J’ajouterais une personne à l’émission qui ne viendrait dire que cette ligne, encore et encore.

Articles similaires