Culture

Justin Timberlake règle une cause de harcèlement sexuel hors cour

Justin Timberlake a souhaité étouffer un cas de harcèlement sexuel que vivait une employée de son restaurant Southern Hospitality à New York.

En fait, Justin Timberlake n’a rien à y voir, c’est plutôt un de ses associés qui a fait vivre l’enfer à la demoiselle, Alison McDaniel, qui a par la suite porté plainte au tribunal.

La cause remonte à 2009 et devait passer en cour au début du mois. Une entente « à l’amiable » confidentielle a cependant été signée le 4 juin, et la plaignante a laissé tomber la poursuite. Le montant alloué à la jeune femme n’a pas été dévoilé, mais les accusations contre Eytan Sugarman étaient nombreuses.

Celui-ci, copropriétaire du restaurant avec Timberlake et un 3e partenaire d’affaires, Ronnie Kaplan, a été jusqu’à enfermer la victime à clé dans une pièce avec lui et Kaplan, la forçant à regarder de la pornographie.

Alison McDaniel a été promue peu de temps après les premiers incidents au poste de directrice générale du restaurant, mais déclare avoir été « intimidée, harcelée, humiliée et congédiée » parce qu’elle est une femme.

Radar Online rapporte que Timberlake est demeuré ami et partenaire d’affaires avec les deux copropriétaires malgré leur comportement.

Crédit photo : BANG/BIG

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *