Arts et spectacles

Six œuvres littéraires d’ici qui parlent d’avortement sans tabous

Photo: Josie Desmarais/Métro

Le droit à l’avortement continue de faire couler beaucoup d’encre à la suite de la décision de nos voisins du Sud de le révoquer. Si cette thématique a plutôt été abordée en surface dans les séries télévisées québécoises,

Métro a sélectionné six œuvres littéraires d’ici qui en parlent sans tabous. 

Tout comme les tortues de Marie-Christine Chartier (2019) 

Ce roman raconte l’histoire de Samuel et Ariane, deux amis depuis l’enfance et amoureux depuis presque aussi longtemps. Le tandem découvre combien certaines décisions déchirantes, comme celle d’avorter, peuvent ébranler les fondations d’un couple, même le plus solide. Bien qu’elle traite d’avortement, cette lecture reste légère et douce grâce à la plume toute en finesse de Marie-Christine Chartier. 

Google Books

Le vertige de Gabrielle de Marie Gray (2010) 

Rares encore sont les livres pour adolescent.e.s qui parlent de grossesse et d’avortement sans tabous, mais Le vertige de Gabrielle est l’un d’eux. Gabrielle, une jeune danseuse de 15 ans, tombe enceinte de son nouveau chum, Nico. Les questions se bousculent dans sa tête. Qu’est-ce qui va se passer? Comment Nico réagira-t-il? Et ses parents? Peut-elle envisager d’avoir un bébé à 16 ans? L’avortement, est-ce un meurtre, comme certains le disent? En plein vertige, Gabrielle sent son monde s’écrouler. 

Google Books

La trajectoire des confettis de Marie-Ève Thuot (2019) 

Ce roman se déroule à quatre époques différentes, de 1899 à 2027, suivant la même famille de génération en génération. Parmi les nombreux sujets de société qu’il soulève sans tabous, on retrouve celui de l’avortement et son évolution au fil des décennies. Pour ce premier roman, Marie-Ève Thuot a remporté le Prix des libraires du Québec et le Prix des Rendez-vous du premier roman.

Google Books

Marie-Tempête de Dominique Demers (1997) 

Bien que cet ouvrage date de 25 ans, il aborde le thème de l’avortement de manière moderne. Dominique Demers y relate l’histoire de Marie-Lune, une adolescente de quinze ans qui devra braver les pires tempêtes de la vie très jeune: l’intensité d’un premier amour, l’atrocité de la mort, l’émerveillement de la maternité et la cruauté des choix.

Google Books

Mère d’invention de Clara Dupuis-Morency (2018)

Dans cette œuvre littéraire au style particulier, l’autrice parle de la maternité sous toutes ses formes, évoquant le désir d’être mère, mais aussi l’absence de cette volonté et d’avortement. En deux parties, c’est sa propre expérience et ses questionnements que Clara Dupuis-Morency relate. 

Google Books

L’Enfant d’avril de Katherine Girard (2015)

Katherine, enseignante et mère d’un enfant, apprend que le bébé qu’elle porte est atteint d’une maladie héréditaire qui hypothèquera grandement sa qualité et sa durée de vie. Au terme d’un concours de circonstances en escalade et de tests médicaux éprouvants, elle prend finalement la décision à regret d’avorter à 23 semaines de grossesse. L’autrice livre son propre récit d’un avortement éprouvant dans le but de sensibiliser les gens à l’omniprésence des maladies génétiques et aux risques qu’elles comportent.

Google Books

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet