Écrans

Google Stadia ferme ses studios internes de développement

Changement de focus pour Google Stadia qui ferme ses studios internes

On a beaucoup disserté sur Stadia. Chez Jeux.ca, comme vous aviez pu le lire lors de l’annonce lors de la GDC en mars 2019, nous étions très, très enthousiastes. Mais l’annonce du modèle d’affaires quelques mois plus tard nous avait un peu refroidis. Qu’importe, on avait envie d’y croire. Nous étions surtout curieux de voir et d’essayer les jeux de Google. Apparemment on a été plus optimiste que la maison-mère elle-même. Nous apprenons en effet que Google ferme ses deux studios internes de développement respectivement basé à Los Angeles et surtout à Montréal.

L’initiative était par ailleurs chapeautée par la plus célèbre des Montréalaises dans le jeu vidéo, Jade Raymond. On rappelle également que Google avait racheté Typhoon Studios en décembre 2019 (avant même la sortie de leur premier et unique jeu Journey to the Savage Planet) à Montréal pour renforcer les effectifs. Google Stadia se restructure et se concentre donc sur la technologie en espérant qu’ils revoient leur modèle d’affaire car d’autres joueurs arrivent comme Amazon avec Luna.

Alors oui, on s’est gentiment moqué de Stadia qui avait prévu de belles caractéristiques mais sans soutenir les développeurs comme il se devait. Mais gardons à l’esprit que ceux qui payent la note des mauvaises décisions des dirigeants, ce sont les 150 développeurs et plus qui se retrouvent sans travail et vont devoir en chercher alors que nous sommes en pleine pandémie. Heureusement les offres d’emploi ne manquent pas, il suffit d’aller sur notre plateforme pour le voir. En espérant qu’ils retrouveront vite un emploi.

Un texte de Antoine Clerc-Renaud de Jeux.ca

Articles récents du même sujet