Deux Québécois.es en lice aux César

Deux films de cinéastes d’origine québécoise sont en lice aux César 2023 : « Falcon Lake » de Charlotte Le Bon, dans la catégorie du Meilleur premier film ainsi qu’« À plein temps » d’Éric Gravel, cité dans quatre catégories, dont celle du Meilleur scénario original.
Deux films de cinéastes d’origine québécoise sont cités aux César 2023 : « Falcon Lake » de Charlotte Le Bon, dans la catégorie du meilleur premier film, ainsi qu’« À plein temps » d’Éric Gravel, nommé dans quatre catégories, dont celle du meilleur scénario original. Photo: Denis Germais/Métro et IMDB

Grâce aux films Falcon Lake et À plein temps, Charlotte Le Bon et Éric Gravel pourraient fouler la scène de L’Olympia, à Paris, lors de la prochaine cérémonie des César, qui récompense la crème du cinéma français. Les deux cinéastes ont beau faire carrière principalement en France, il et elle viennent bel et bien du Québec.

Falcon Lake, premier long métrage de Charlotte Le Bon, que l’on connaissait principalement comme comédienne et artiste visuelle jusqu’à présent, est cité dans la catégorie du meilleur premier film. Inspiré de la bande dessinée Une sœur de Bastien Vivès, le film énigmatique mettant en scène de premiers émois charnels adolescents a été tourné dans les Laurentides, région d’origine de la réalisatrice, qui partage sa vie entre la France et le Québec.

Sara Montpetit (Maria Chapdelaine) y tient la tête d’affiche au côté du jeune Joseph Engel, tandis que les comédiennes Karine Gonthier-Hyndman et Monia Chokri incarnent les mères des deux protagonistes.

Falcon Lake avait été lancé l’année passée au Festival de Cannes à La Quinzaine des réalisateurs, sélection parallèle visant à faire découvrir des films mettant en valeur des pratiques singulières et visionnaires du cinéma contemporain. Celle qui incarne Grazia, alias la Mante religieuse, dans la deuxième saison de C’est comme ça que je t’aime, n’en était pas à ses premières armes derrière la caméra, ayant déjà réalisé le court métrage français Judith Hotel, sorti en 2020.

Quant à Éric Gravel, qui vit en Bourgogne, son drame social À plein temps, avec pour tête d’affiche Laure Calamy (Appelez mon agent, Antoinette dans les Cévennes), figure dans pas moins de quatre catégories, dont celle du meilleur scénario original. On y suit une mère dépassée par les événements, courant entre un emploi à Paris et la campagne, qui se heurte à une grève nationale des transports en commun.

Le deuxième long métrage du réalisateur québécois signant des films français avait été présenté aux 40es Rendez-vous Québec Cinéma l’année passée.

Présidée par le comédien Tahar Rahim (Un prophète, The Mauritanian), la 48e cérémonie des César aura lieu le 24 février. Le César d’honneur sera décerné au cinéaste américain David Fincher, qui brille depuis les années 1990 par ses thrillers psychologiques.

Une infolettre l’fun? Abonnez-vous à celle du Week-end pour voir!

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.