Débats

La philanthropie au cœur des transformations sociétales

Photo: iStock
Jean M. Gagné - Collaboration spéciale

Cette Journée nationale de la philanthropie est un moment privilégié pour s’arrêter et réfléchir à l’importance de l’entraide dans notre société. La pandémie a été une épreuve douloureuse. Elle a éploré de nombreuses familles, pesé lourdement sur le réseau de la santé et le personnel soignant et durement affecté notre vie économique. Tout au long de cette crise, qui n’est pas terminée même si le ciel s’éclaircit, les Québécois auront démontré une solidarité exceptionnelle. Les gens se sont entraidés, ce qui a contribué à la résilience de la société.

Maintenant que la vie retrouve une certaine normalité, les organismes communautaires, fondations, associations caritatives, œuvres de charité vont pouvoir se remettre en selle. Tout cet écosystème de la bonté a lui aussi été fragilisé. La pandémie a eu un triple impact : la détresse et les vulnérabilités se sont accrues entraînant une hausse des demandes d’aide et un essoufflement des bénévoles; parallèlement la distanciation obligée a compliqué l’acheminement de tous ces services généreux; puis, des centaines d’événements de financement ont été annulés plongeant plusieurs organismes dans la précarité. Il importe de recommencer à donner pour réparer ce filet de solidarité.

Depuis 10 ans maintenant, l’Institut Mallet fait la promotion de la culture philanthropique. Nous documentons l’apport du geste solidaire à la construction du Québec. Nous appuyons des recherches universitaires sur les meilleures pratiques. Nous diffusons de l’information à tout l’écosystème. À travers trois sommets sur la culture philanthropique en 2013, 2015, 2017, nous nous sommes intéressés aux visages de la philanthropie, à toutes ses formes. Nous sommes maintenant engagés dans un travail de prospective pour voir comment le geste pour autrui, pourra aider à relever les nouveaux défis.

L’action philanthropique demeurera précieuse dans ses domaines que l’on pourrait dire plus traditionnels comme les inégalités sociales et la santé, mais elle s’insérera aussi dans les enjeux émergents comme les bouleversements climatiques, les défis environnementaux, l’impact de l’accélération des changements technologiques. Ces enjeux complexes vont faire pression sur les services publics et nécessiter des innovations des entreprises. Mais il y aura toujours une place et un besoin pour une action citoyenne directe et généreuse. L’implication de la philanthropie dans ces enjeux contemporains sera au cœur du sommet de 2022. La programmation sera dévoilée dans les prochains mois.

Il est dans la nature des Québécois de vouloir aider et s’entraider. Ils l’ont fait de tout temps et de multiples façons. La philanthropie a une longue histoire. Mais elle n’est pas un geste démodé ou figé. Elle est au contraire en pleine évolution et essentielle. En réfléchissant sur la philanthropie dans son sens large, c’est-à-dire sur toutes les déclinaisons que peut prendre le geste vers autrui, l’Institut Mallet nourrit une tradition d’entraide et favorise une action philanthropique moderne.

Jean M. Gagné, Président du conseil, Institut Mallet

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet