Débats

Bispiritualité: c’est quoi le «2S» dans 2SLGBTQ+?

Aujourd’hui mardi 17 mai est la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. Pis je ne sais pas si vous le saviez, mais l’origine de cette journée provient du Québec! On pourrait croire à lire certaines chroniques de boomers que notre chère province n’est pas un premier de file, mais c’est tout le contraire. 

D’abord il faut savoir que c’est la Fondation Québécoise Émergence qui, en 2003, a lancé la première Journée contre l’homophobie. Puis, d’autres organismes ont emboîté le pas et maintenant plusieurs pays célèbrent cette journée!

Le 17 mai fut choisi parce que c’est le 17 mai 1980 que l’homosexualité fut retirée de la liste des maladies mentales par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Plusieurs sujets sont donc discutés lors de cette journée, comme l’homosexualité au travail, dans la famille, à l’international, dans les sports, online, etc. On parle aussi des personnes trans, des ainé.es et des allié.es. 

Mais moi je vais en profiter aujourd’hui pour vous parler de ce fameux «2S» qui se retrouve dans l’acronyme «2SLGBTQ+» que j’ai utilisé comme titre de ma chronique.

En passant, si vous êtes du genre à niaiser l’acronyme en ajoutant des imbécilités telles que R2D2 ou ABCDE, vous démontrez non seulement votre ignorance, mais également votre incapacité à arriver dans l’air du temps. Vous affichez ouvertement votre homophobie et vous avouez à vos proches qui font partie d’un de ces groupes qu’ielles ne pourront jamais vous faire confiance.

Bon. Pour le 2S, cela signifie two spirit, ou bispirituel en français. C’est un terme qui est utilisé que pour les autochtones! Dit simplement, cela veut dire que nous avons en nous l’esprit de l’homme et de la femme.

Il ne faut pas oublier qu’avant la colonisation, les Premières Nations présentes en Amérique considéraient qu’il y avait plus de deux genres. Certaines nations en avaient trois, parfois même quatre: la femme, l’homme, l’homme-femme et la femme-homme. Ces personnes two spirit étaient même considérées comme sacrées par les communautés auxquelles iels appartenaient. 

Mais puisque le terme 2 Spirit fut créé en 1990, il est encore en pleine expansion et peut vouloir dire différentes choses dépendamment de la personne autochtone qui l’utilise. Cela peut faire référence à l’identité de genre, mais également à l’identité spirituelle et même à l’identité sexuelle.


Par exemple, je connais des personnes 2S qui le définissent comme étant trans, alors que d’autres, comme moi, l’utilisent comme un terme parapluie qui se situe plus autour de la notion de «queer». «Queer», à son tour, veut dire quelqu’un qui va à l’encontre des normes structurant le modèle social hétéronormatif et cisnormatif.

Et pour ceuzes qui se demandent pourquoi j’ai réarrangé les lettres dans l’acronyme 2SLGBTQ+, c’est que pour moi et plusieurs organismes, nous reconnaissons que les personnes bispirituelles étaient ici et existaient sur l’île de la Tortue (Amérique) avant même que la colonisation ne vienne tout chambouler. Nous reconnaissons leur place et celle-ci doit être mise de l’avant, donc au début de l’acronyme.

Wliwni et bonne journée!

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet