Élections fédérales 2019

Le Parti vert annonce les coûts de son programme

Le Parti vert annonce les coûts de son programme
Photo: Josie Desmarais/MétroLa chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May.

Le Parti vert a présenté mercredi matin les coûts et dépenses de sa plate-forme électorale.

La chef du Parti vert, Elizabeth May s’est adressé aux médias. Elle a pris la parole lors d’une conférence de presse à Halifax, avant de prendre l’avion pour Montréal.

«Dans un esprit de responsabilité et de transparence, nous invitons les Canadiens à examiner nos propositions de recettes et de dépenses», a -t-elle-déclaré.

Les Verts ont été le premier parti à présenter un programme électoral chiffré. Le parti politique s’engage à faire examiner ses engagements par le Bureau du budget du Parlement (PBO).

Par exemple, passer le taux d’imposition des sociétés de 15% à 21% amènerait entre 3000 et 16 000 millions de dollars au pays. Même constat pour la perception des impôts des paradis fiscaux. Cela rapporterait entre 1800 et 6500 millions de dollars à son maximum entre les années 2019 et 2025, selon le plan des Verts.

Éducation, chiffre d’affaires, agriculture durable, santé ou encore innovation, tous les aspects de la société, et du programme du Parti vert, sont présents dans le document présenté ce matin.

Financer la lutte aux changements climatiques

«Nous sommes fiers de présenter une série d’initiatives audacieuses visant à éliminer les échappatoires fiscales. Nous souhaitons mettre fin aux subventions aux entreprises et restructurer le financement actuel pour réduire les inégalités et mettre fin à la pauvreté systémique.»

«On me demande souvent comment nous allons financer les mesures de soutien aux gens et les mesures climatiques. Mais on ne me demande jamais comment les partis de la vieille politique vont financer les subventions pétrolières et gazières. Ou encore comment ils vont financer les réductions d’impôt pour les grandes sociétés.»

Rediriger l’argent des échappatoires fiscales pour investir dans la vie des gens, un objectif central du programme chiffré du parti.

Les Verts promettent de régler le déficit fédéral d’ici 2023-2024.