Entrepreneuriat

Personnalisez vos demandes

Plus vos demandes sont personnalisées, meilleures sont vos chances de voir l’autre y répondre favorablement.  Ne lancez pas vos demandes à l’univers; tournez-vous vers quelqu’un.

Vous arrive-t-il, lorsque vous êtes débordé, de lancer un appel au ciel en demandant pourquoi personne ne vient à votre rescousse? Dans ces moments, vous vous sentez abandonné. Vous vous dites que personne ne se préoccupe de vous. Et la vie vous donne raison puisque, de fait, personne ne vient à votre rescousse.

Si vous vous reconnaissez dans le paragraphe précédent, souriez! Je vais aujourd’hui vous offrir quelques trucs pour faire grimper vos chances d’obtenir de l’aide quand le travail vous submerge.

Premièrement, au lieu d’adresser votre prière à l’univers, tournez-vous vers un être humain. Eh oui! Vers un de ces bipèdes qui respirent près de vous. Ensuite, avant de formuler votre requête, prononcez leur nom. Vous attirerez immédiatement leur attention. Inutile de dire que vos chances de succès seront plus grandes si vous attendez un moment où la personne dont vous désirez le soutien n’est pas elle-même débordée.

Deuxièmement, formulez votre demande avec clarté. Ne vous contentez pas de dire que vous avez besoin d’aide. Tout le monde a besoin d’aide! Mentionnez ce que vous aimeriez voir l’autre faire et évaluez le temps que ça devrait prendre. Par exemple, si vous travaillez en programmation, vous pourriez demander ce qui suit : «J’aimerais que tu me dises ce qui ne va pas dans cette ligne de code.»

Troisièmement, si vous souhaitez vraiment qu’on vous dise oui, précédez la requête d’un énoncé où vous apposez une étiquette sur le collègue. Par exemple, si vous avez un problème de codage, mentionnez que vous vous tournez vers cette personne parce qu’elle est pro en ce domaine. Si votre requête est moins spécifique, dites-lui que vous vous tournez vers elle parce qu’elle a un cœur d’or. Les gens ont tendance à agir en conformité avec la vision d’eux-mêmes qu’ils entretiennent dans leur for intérieur. En leur apposant une étiquette, vous venez reconfigurer ce portrait.

Finalement, n’oubliez pas de renvoyer l’ascenseur quand ça vous sera possible. Qu’ils en soient conscients ou non, les gens entretiennent une comptabilité des échanges interpersonnels qu’ils vivent, et ils deviendront rapidement imperméables à vos demandes si vous ne donnez jamais un coup de main à votre tour.

Bref, évitez les intermédiaires. Ce n’est pas parce que vous vous adressez à l’univers que celui-ci fera nécessairement passer le message à une personne en mesure de vous aider. Court-circuitez-le et adressez-vous directement à une personne autour de vous.

Articles récents du même sujet