Formation et emplois

Quoi faire et quand pour une recherche d’emploi efficace

Cropped view of woman holding pen and filling out application form at table Photo: Getty Images/iStockphoto

Pour trouver l’emploi de ses rêves, il ne suffit pas d’envoyer une tonne de CV. Afin de maximiser ses chances de trouver un poste dans une entreprise stimulante et intéressante, voici une liste de tâches à exécuter et d’étapes à suivre… dans le bon ordre!

1. S’interroger sur ses objectifs
Souvent ignorée, cette étape est pourtant cruciale. Qu’on soit à la recherche d’un emploi parce qu’on a perdu le sien ou parce qu’on veut relever de nouveaux défis, il faut faire une introspection. La recruteuse et coach en recherche d’emploi Mylène Beaudoin conseille d’établir trois critères non négociables pour son prochain emploi.

«Parfois, on ne sait pas ce qu’on veut, alors on peut commencer par ce qu’on ne veut plus et le transformer en positif», affirme-t-elle. Meilleur salaire, horaire flexible, responsabilités accrues : définir ses attentes et ses objectifs permet d’éliminer d’emblée les emplois qui n’y correspondent pas.

2. Mettre son CV à jour
Il importe de mettre son CV à jour, mais pas n’importe comment. Selon Guy Samson, directeur de ConseilPro, une entreprise spécialisée dans la rédaction de curriculum vitae, il faut avoir un CV de base facilement modifiable en fonction du poste ciblé. Celui-ci ne doit pas être trop long : il doit faire au plus deux ou trois pages pour un travailleur qui compte des dizaines d’années d’expérience. Trop de détails noient l’essentiel.

Évidemment, il faut faire relire son CV par quelqu’un. S’assurer de l’absence de fautes de français est essentiel, car celles-ci sont impardonnables aux yeux des recruteurs.

3. Cibler ses entreprises préférées et faire le suivi
Une fois qu’on sait ce qu’on veut et qu’on possède un CV à jour facilement modifiable, il est temps de postuler l’emploi convoité. Bien sûr, les babillards d’emploi sont utiles, mais rien ne sert d’envoyer sa candidature pour des dizaines de postes qui nous intéressent plus ou moins. Mieux vaut cibler quelques entreprises qui allument réellement une étincelle en nous, et personnaliser sa candidature.

«Parfois, on ne sait pas ce qu’on veut, alors on peut commencer par ce qu’on ne veut plus et le transformer en positif.» – Mylène Beaudoin, recruteuse

4. Réseauter
Comme près de 80 % des emplois à pourvoir ne sont pas affichés, il est primordial de réseauter afin de les dénicher. Mylène Beaudoin recommande d’être clair à propos de ce qu’on recherche. «Ne dites pas seulement que vous cherchez une job, mais reprenez vos trois critères non négociables et dites, par exemple : “Je cherche un poste de vice-président aux finances dans une entreprise sur la Rive-Sud de Montréal avec une dizaine d’employés.” De cette façon, on ne vous dérangera pas pour rien», illustre la coach en recherche d’emploi.

Le réseautage est aussi utile pour connaître l’ambiance de travail dans une entreprise. Rien n’interdit de faire sa propre petite enquête!

5. Préparer son entrevue d’embauche
Ça y est, vous avez été convoqué en entrevue pour un poste intéressant. Maintenant, il faut se préparer. Dressez une liste d’expériences vécues qui illustrent vos compétences et vos qualités; par exemple, la fois où vous avez dû remplacer l’organisateur d’une conférence au pied levé, qui montre bien votre capacité d’adaptation et de réaction. Liez chaque compétence de la description de poste à un élément de votre CV.

Dressez une liste des questions qu’on pourrait vous poser, afin de vous exercer à y répondre de manière concise. L’objectif n’est pas d’apprendre des réponses par cœur, mais de ne pas chercher ses mots pendant l’entrevue, au moment où le stress risque de vous déstabiliser. Après l’entrevue, n’oubliez pas de remercier votre interlocuteur et, surtout, de faire un suivi afin de démontrer votre intérêt pour le poste.

Articles récents du même sujet