Formation et emplois

Techno, écolo et humaine

Les générations précédentes auraient sûrement été à des années-lumière d’imaginer l’ampleur de tous ces outils technologiques et informatiques qui occupent les milieux de travail d’aujourd’hui. Maintenant, que nous réserve l’avenir?

Le pouvoir virtuel 2.0

L’avenir… D’emblée, on pense aux nouvelles technologies qui se développent à vitesse grand V. Après avoir propulsé les organisations d’hier dans le monde moderne, l’évolution technologique continuera de transformer nos façons de travailler.

Les systèmes collaboratifs de type Web 2.0, qui font déjà partie de notre paysage sous la forme des YouTube, Face­book, MySpace et Wiki, se présenteront de plus en plus comme des façons intéressantes d’encourager le partage d’information. Le cabinet-conseil américain McKin­sey a dévoilé, l’été dernier, une étude dans laquelle quelque 2 000 cadres affirmaient qu’ils prévoyaient investir davantage au cours des prochaines années dans les outils du Web 2.0.

Concepts encore flous, les plateformes de travail à distance feront connaître davantage leurs possibilités. Soutenues par la croissance rapide des technologies de communication, elles deviennent de véritables lieux de travail en mesure de relever les défis de la mondialisation, mais également de régler les problèmes de déplacement et de stationnement dans les grands centres.

Plus responsables

Les entreprises sont de plus appelées à adopter des pratiques novatrices et toujours plus vertes. Les générations montantes sont sensibles à la sauvegarde de la planète : selon un sondage GlobeScan, plus de 90 % des personnes désirent travailler pour une entreprise socialement responsable et respectueuse de l’environnement.

Le Conseil du bâtiment durable du Canada – Section Québec affirme que la certification LEED est en pleine expansion. Actuel­lement, moins de 10 projets d’ici détiennent une certification LEED, mais une centaine d’autres sont en voie de l’obtenir.

Jean-Philippe Brunet, con­seiller en ressources humai­nes agréé et associé chez Ogilvy Renault, parle même du début d’une «révolution des pensées» au sein des milieux de travail. «Cette conscientisation et cet éveil aux transformations climatiques sont en train de métamorphoser le monde du travail. Les entreprises canadiennes ne peuvent plus se permettre d’ignorer ces enjeux du 21e siècle. Si les entreprises ne le font pas, parions que leurs employés leur rappelleront leurs obligations ainsi que la nécessité d’un développement durable et responsable.»

Dans une autre dimension

Dans les milieux de travail encore plus technos et écolos, une nouvelle génération de leaders est en train de voir le jour, indique Rémi Tremblay, fondateur d’Esse Leadership et auteur du livre Les fous du roi. «Aujour­d’hui, quand on demande aux gestionnaires ce qu’ils recherchent chez leurs leaders, ils nous font une longue et lourde liste composée d’une vingtaine de compétences clés! Dès aujour­­d’hui, une profonde réflexion doit être amorcée sur les leaders que nous voulons pour demain.»

M. Tremblay prône l’ouverture à plus d’humanité dans la gestion des ressources humaines et la présence de leaders humbles, courageux et généreux. «L’époque des patrons conquérants est révolue. Les jeunes veulent des leaders authentiques, capables de communiquer. Les nouvelles générations désirent apporter quelque chose à l’organisation.»

Il ne faut pas oublier que le recrutement et la rétention de personnel donnent déjà du fil à retordre aux organisations. Des changements sont inévitables si elles espèrent développer leur pouvoir d’attraction auprès de la relève.  Même sans boule de cristal ni esprit de clairvoyance, il est facile d’imaginer qu’une place de choix reviendra à ces organisations qui sauront faire preuve d’ouverture et de flexibilité.

Articles récents du même sujet