Formation et emplois

Gérer la santé mentale au travail

Une ressource révolutionnaire visant à aider les employeurs canadiens à gérer les problèmes de santé mentale en milieu de travail a été mise au point.

Le Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West a annoncé récemment le lancement de Guarding Minds@Work, un outil factuel mis au point par des experts canadiens en santé mentale.

Le nouvel outil offre aux employeurs canadiens des moyens proactifs et complets pour évaluer la sécurité et la santé psychologiques de leur milieu de travail ainsi que de l’information sur des solutions appropriées et une méthode de mesure de l’efficacité de ces solutions.

Un plus pour les entreprises
«Les problèmes de santé mentale ont une incidence directe sur les résultats des entreprises canadiennes», explique Mike Schwartz, directeur exécutif du Centre et vice-président principal à la Great-West. «La plupart des employeurs ont accès à de la documentation et à des ressources liées aux problèmes de santé et de sécurité physiques, mais il y a très peu de ressources pour évaluer la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail.»

Guarding Minds@Work fournit aux employeurs des outils pratiques et conviviaux pour évaluer la santé et la sécurité psychologiques de leur organisation ainsi que des recommandations de mesures qu’ils peuvent appliquer.

Une recherche menée par Ipsos Reid entre le 19 mars et le 7 avril pour le compte du Consortium for Organi­zational Mental Healthcare (COMH) souligne le besoin croissant de pareils outils. Le sondage, effectué auprès de 6800 personnes occupant un emploi, est l’étude la plus importante effectuée au Canada pour évaluer les niveaux de risque de la sécurité et de la santé psychologiques en milieu de travail.

Une obligation
«La recherche empirique ainsi que la jurisprudence et les lois émergentes sont à la base de la conception de Guarding Minds@Work, souligne Dr Martin Shain, professeur auxiliaire au COMH. La santé mentale est de plus en plus reconnue comme étant une partie intégrante d’un milieu de travail sain et sécuritaire. Le devoir d’offrir un milieu de travail psychologiquement sain apparaît désormais comme une obligation éthique et juridique pour les employeurs canadiens.»

www.ipsosna.com/news

Articles récents du même sujet