Formation et emplois

Chercher un emploi dans la tourmente

Une foule d’employeurs seront au Palais des congrès de Montréal aujourd’hui et demain, en dépit de la conjoncture économique, pour la tenue du 32e Salon Emploi Formation.

Malgré la crise économique qui sévit, Maud Allard, la présidente de la compagnie Expoz, qui organise le salon, affirme que le nombre d’exposants n’a pas diminué. «C’est vrai que, du côté industriel et manufacturier, ça a baissé, mais il y a beaucoup plus de représentants du secteur technologique», a-t-elle indiqué. 

Après avoir obtenu un grand succès l’an dernier, le Salon Emploi-Formation a décidé de renouveler son partenariat avec Détail Québec (qui représente le secteur du commerce de détail), afin d’en offrir plus aux visiteurs.

Le salon accueillera pour la première fois la Corporation des carrossiers professionnels du Québec, qui a un important besoin de main-d’Å“uvre. «Les emplois dans le domaine de la carrosserie ne sont pas très favorisés dans la promotion des métiers, a indiqué Mme Allard, mais il y a plusieurs métiers associés au domaine, et le besoin est criant.»

Les visiteurs auront aussi droit à une autre nouveauté, le pavillon Techno-génie, qui permettra de mettre en contact plusieurs représentants du domaine et les chercheurs d’emploi. 

Par ailleurs, des conférences sur toutes sortes de sujets seront offertes. On pourra ainsi en apprendre plus sur les possibilités d’emploi en Alberta et au Yukon, et même avoir des trucs pour démarrer sa propre entreprise. Pour les personnes en recherche d’emploi, le salon représente une occasion de rencontrer plusieurs représentants d’entreprises et même de passer des entrevues sur place. 

Articles récents du même sujet