Formation et emplois

Deuxième trimestre de 2009 au Canada: climat de recrutement calme

Les employeurs au Canada prévoient un ralentissement du rythme d’embauche d’avril à la fin juin 2009, selon une enquête de Manpower sur les perspectives d’emploi présentée cette semaine.

L’enquête menée auprès de plus de 1 900 employeurs partout au pays révèle que 15 % d’entre eux comptent embaucher du personnel au cours des trois prochains mois, alors que 9 % estiment devoir réduire leurs effectifs, ce qui donne une prévision nette d’emploi de 6 %. Enfin, 73 % des répondants n’envisagent aucun changement, et 3 % n’ont pas d’intentions arrêtées en matière d’embauche pour les trois prochains mois.

Une fois les variations saisonnières éliminées des données du sondage, la prévision nette d’emploi est réduite à 1 %, ce qui laisse présager un climat de recrutement plutôt calme au cours du deuxième trimestre de 2009. Le taux annoncé représente une diminution de 17 points par rapport au trimestre précédent, où, une fois les variations saisonnières éliminées, la prévision nette d’emploi s’établissait à 18 %.

Vent favorable dans les Maritimes
Dans la région atlantique, les employeurs font état d’un vent de recrutement favorable avec une prévision nette d’emploi de 19 %, tandis que leurs collègues de l’Ouest contemplent un climat plus tempéré, communiquant un solde net de 8 %. Le climat de l’embauche est un peu plus calme au Québec, où l’on indique un taux de 3 %, de même qu’en Ontario, où les employeurs communiquent une prévision nette d’emploi de seulement 1 %.

Articles récents du même sujet