Formation et emplois

Le Collège LaSalle a 50 ans: évolution continuelle

Le Collège LaSalle dresse un bilan très positif de son évolution depuis 50 ans et trace les enjeux à venir. Un des principaux défis à relever? «Rester jeune!», répond le directeur général de l’établissement, Jacques Marchand. Parce que si le corps enseignant vieillit les jeunes quant à eux ne vieillissent jamais. Une évolution des générations qui s’est accélérée avec l’apparition d’internet.

Selon lui, les nouvelles technologies, la démographie et la relève de nombreux professeurs sur le point de partir à la retraite vont être les enjeux des prochaines années. «Mais au Collège LaSalle, on n’a pas peur des défis!», affirme-t-il.

Selon Jacques Marchand, cette envie d’aller de l’avant a fait la réussite du Collège depuis ses débuts. La preu­ve?: il y a 50 ans, le collège n’accueillait qu’une quarantaine d’élèves. Aujour­d’hui, il compte 3 400 élèves.

La mode a été le premier secteur dans lequel le collège a proposé des formations. Ces études étaient à l’époque uniques au Québec. Elles ont été créées par le collège puis approuvées par le ministère. «Il n’y avait pas de professeurs formés donc nous sommes allés chercher des gens dans l’industrie, raconte le directeur général. Il fallait de l’audace!» Aujourd’hui encore, les études de mode rassemblent 50 % des effectifs du collège.

D’autres formations principalement techniques se sont développées par la suite en hôtellerie, dans la gestion, le secrétariat, etc. Depuis quatre ans, le collège propose également une formation préuniversitaire en sciences humaines, en partenariat avec l’UQAM. Une autre section en Art et lettres devrait s’ouvrir d’ici peu.

14 établissements à l’étranger
La diversité est un gage de succès pour le Collège estime Jacques Marchand. Par de nombreux aspects, l’établissement a réussi à se distinguer. Toutes les formations du collège sont bilingues, une caractéristique unique au Québec. Depuis quelques années, des formations en ligne sont aussi proposées. Elles remportent un succès grandissant avec près de 350 étudiants.

Avant-gardisme et diversité semblent être un cocktail gagnant puisque le concept s’est également exporté à l’étranger. Quator­ze établissements LaSalle ont été construits dans différents pays. Jacques Marchand aimerait d’ailleurs favoriser les échanges entre les différentes structures. Son projet serait de proposer aux étudiants québécois de partir quelque temps à l’étranger au cours de leur formation.

Articles récents du même sujet