Formation et emplois

La touche féminine de Galit Zenou

La construction de bâtiments : une affaire d’hommes? Non, vous répondra Galit Zenou, une étudiante du Collège Herzing. Elle veut se servir de ses études en design intérieur – une profession où les femmes sont nombreuses -comme tremplin vers le métier de promoteur immobilier, un emploi qui demeure la chasse gardée des hommes.

«Un promoteur immobilier est la personne qui gère toutes les activités reliées à la construction d’un bâtiment, de l’achat de terrain jusqu’à la fin des travaux, explique Galit. Il est appelé à coordonner les travaux de tous les autres professionnels de la construction comme les architectes et les entrepreneurs.»

Les ambitions de Galit Zenou ont attiré l’attention de Tatiana Londono, une des courtières immobilières les plus en vue au pays, qui a fait sa place, elle aussi, dans un domaine majoritairement masculin. Elle a donc invité l’étudiante à participer à son émission de téléréalité The Property Shop. Dans cet épisode qui sera diffusé sur les ondes de HGTV cet automne, Galit Zenou fera visiter sa maison dont elle a supervisé la construction et qu’elle espère vendre à profit.

Une passionnée
Après avoir fait ses études en design de mode et en marketing, Galit Zenou n’avait pas prévu diriger un chantier. C’est le hasard qui l’a conduite sur cette voie. Il y a une dizaine d’années, les collègues de son mari, un entrepreneur en vitrerie, ont commencé à solliciter son avis sur les aspects design de leur bâtiment. «Ça m’a ouvert les yeux, se souvient-elle. J’y ai trouvé ma passion. C’est même devenu une obsession. Partout où je vais, je regarde comment les installations sont conçues.»

En septembre 2008, Galit Zenou décide de retourner sur les bancs d’école pour devenir promoteur immobilier. Elle s’inscrit en design intérieur au Collège Herzing et ajoute des cours en conception assistée par ordinateur à sa formation afin d’en connaître davantage sur l’élaboration de plans. Elle travaille actuellement pour un entrepreneur en attendant d’être à son compte une fois ses études complétées.

Pour l’instant, elle espère que son passage à l’émission The Property Shop incitera d’autres femmes à choisir la même orientation professionnelle. «À mon avis, le vécu des femmes leur
permet d’optimiser le côté pratique, le confort et l’esthétisme d’une demeure», affirme-t-elle.

Articles récents du même sujet