Formation et emplois

Étudiants sans le sou après les Fêtes

Les étudiants des niveaux collégial et universitaire sont de plus en plus préoccupés par la possibilité de manquer d’argent avant la fin de l’année scolaire, selon un sondage RBC-Ipsos Reid sur les finances des étudiants.

Selon ce sondage, 43 % des nouveaux étudiants de niveau collégial et universitaire et 35 % des étudiants poursuivant leurs études estiment que les fonds dont ils disposent seront épuisés après le congé des Fêtes, et la moitié (50 %) de tous les étudiants de niveau post­­­-­secondaire s’attendent à manquer d’argent avant la fin de l’année scolaire.

Aussi, près de huit étudiants de niveau postsecondaire sur dix (79 %) prévoient travailler à temps partiel pendant leurs études. Près de la moitié de ceux-ci affirment qu’ils doivent travailler pour couvrir leurs dépenses.

«Être contraint de travailler pour subvenir �� ses besoins pendant l’année scolaire constitue un fardeau supplémentaire pour les étudiants, constate Kavita Joshi, directrice des services bancaires aux étudiants chez RBC. Au moins les trois quarts d’entre eux se disent préoccupés par l’incidence du travail sur leurs résultats scolaires, et les deux tiers croient que les soucis financiers auront des effets négatifs sur leurs études.»

Gestion plus difficile
Par ailleurs, près de la moitié des étudiants (48 %) de niveau postsecondaire aiment être responsables de leurs finan­ces, et 37 % d’entre eux trouvent que la gestion de leurs finances pendant qu’ils sont aux études est plus difficile qu’ils le prévoyaient.

Compte tenu du contexte économique actuel, les deux tiers des étudiants poursuivant leurs études prévoient également dépenser avec plus de prudence au cours de la prochaine année scolaire.

Ce sondage a été réalisé en ligne auprès de 1 200 étudiants canadiens, du 9 au 17 juin. La marge d’erreur est de 2,8 %, 19 fois sur 20.

Articles récents du même sujet