Formation et emplois

Petit guide pour gagner la confiance des autres

Les personnes à qui on fait confiance partent gagnantes dans les organisations. On leur donne des mandats à leur mesure. On leur offre des défis qui leur permettront de se mettre en lumière et on pense naturellement à elles quand une promotion est en vue. La confiance des autres est un actif essentiel pour quiconque souhaite avancer dans son organisation.

Mais qu’est-ce qui fait qu’on vous fera confiance? Les recherches tendent à montrer que trois facteurs sont nécessaires : une bonne feuille de route, de l’intégrité et de la sollicitude. Voyons de quoi il en retourne.

Une bonne feuille de route

Quand un de vos collègues ou de vos employés, ou encore votre patron, décide s’il peut vous faire confiance, il se remémore dans un premier temps votre capacité à respecter vos engagements. Vous êtes-vous présenté à cette rencontre si vous vous y étiez engagé? Avez-vous livré ce rapport à temps? Avez-vous l’habitude de conclure vos ventes? Atteignez-vous vos objectifs?

La confiance se construit sur les gestes et les résultats bien plus que sur les paroles. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas accepter plus de mandats qu’on peut en réaliser. Si on court tro pde lièvres à la fois, on se condamne à l’échec et on voit rapetisser notre capital de confiance.

L’intégrité

Les gens qui vous entourent ont besoin de savoir à quoi s’en tenir à votre sujet. Ils ne font pas confiance aux girouettes qui changent d’opinion au moindre coup de vent ou dont les valeurs fluctuent constamment. Ils ne font pas confiance aux gens qui disent «faites ce que je dis, pas ce que je fais».

Votre niveau de performan­ce est-il fluctuant? Changez-vous d’opinion à tout bout de champ? Avez-vous tendance à perdre de vue vos priorités au fil des événements? Vos réponses à ces questions, si elles sont affirmatives, viennent miner la confiance des gens à votre égard.

La sollicitude

Il ne suffit pas d’être intègre et d’avoir une bonne feuille de route pour inspirer confiance. Les gens ont besoin de savoir que vous ne les sacrifierez pas pour des gains personnels. La sollicitude, c’est une attention soutenue et affectueuse envers les autres. Ce trait de caractère s’apparente à la bienveillance.

Tenez-vous compte de l’impact que vos décisions auront sur les autres avant de les prendre? Vous intéressez-vous au bien-être de ceux qui vous entourent? Sacrifieriez-vous un gain à court terme pour assurer le bien-être de ceux qui, chaque jour, vous aident à réussir? Si c’est le cas,  vous faites preuve de bienveillance.

Voilà. Vous avez la recette gagnante pour qu’on vous fasse davantage confiance au cours des prochains mois. La confiance ne s’achète pas. C’est un capital qui se cons­truit avec le temps. Commencez aujourd’hui.

Articles récents du même sujet