Formation et emplois

Métiers de la construction: Pour bâtir sa carrière

L’avenir est prometteur dans le secteur de la construction. Les jeunes qui cherchent une formation concrète et pratique y trouveront 26 programmes d’études différents, conduisant à autant de métiers offrant de bonnes perspectives.

En effet, la Commission de la construction du Québec (C.C.Q.), dans un communiqué diffusé lors de sa 8e  conférence annuelle,  prévoit que l’année 2010 sera la meilleure depuis 30 ans, avec une augmentation de 3 % du volume d’activité. Les secteurs de la construction résidentielle, commerciale et industrielle aussi bien que des projets de génie et de voirie participeront tous à cette croissance, mais c’est le domaine de la voirie qui connaîtra l’augmentation la plus importante.

Comme pour corroborer cette prédiction, Statistique Canada annonçait presque en même temps que le nombre de permis de bâtir a augmenté de 18 % en octobre dernier au Canada, pour une valeur accrue de 6,1 G$ par rapport au mois précédent. Cette belle performance, qui profite surtout au Québec et à l’Ontario, est favorisée par la reprise économique et par  des taux d’intérêt très bas.

La plupart de nos régions profiteront de la manne d’activités qui s’annonce. Le nombre de chantiers augmentera fortement sur la Côte-Nord, mais aussi dans la grande région de Montréal, à Québec, en Estrie et en Outaouais. L’industrie de la construction emploie déjà environ 145 000 personnes au Québec, et la C.C.Q. prévoit que 14 000 nouveaux travailleurs seront nécessaires chaque année jusqu’en 2013. C’est presque l’équivalent de 10 % de la main-d’ouvre actuelle qu’il faudra donc embaucher chaque année au cours des quatre prochaines années! La C.C.Q. prévoit qu’à l’échelle de la province, tous les corps de métier auront besoin de nouveaux travailleurs, et ce, sans exception. On a donc l’embarras du choix!

Quoi faire?
Pour travailler dans le domaine de la construction, il faut d’abord compléter un diplôme d’études professionnelles (DEP) qui prépare au métier qui nous intéresse. L’obtention du DEP permettra de devenir apprenti sur un chantier. L’apprenti qui a complété le nombre d’heures de travail nécessaires pourra ensuite se présenter à un examen de qualification. S’il le réussit, il devient un compagnon, un homme de métier!

Le site de la C.C.Q. (www. ccq.org) propose des fiches décrivant tous les métiers de la construction. Chacune d’entre elles  présente de l’information sur les perspectives d’emploi par région, les salaires, les DEP qui y préparent et les établissements qui les offrent. Les fiches indiquent également le nombre d’heures qu’il faut avoir complétées en tant qu’apprenti avant de pouvoir se présenter à l’examen de qualification.

À Montréal, l’École des métiers de la construction offre 14 des programmes de DEP en construction. D’autres métiers de l’industrie, dont chaudronnier et monteur de structure, sont enseignés au Centre de formation des métiers de l’acier.

Articles récents du même sujet