Formation et emplois

La guerre des clans

Je coanimais récemment un atelier intitulé La guerre des clans. Celui-ci commence par un jeu conçu pour diviser un groupe et créer une compétition à l’intérieur même d’une équipe. Dans le temps de le dire, l’animosité et les reproches fusent. Au bout du compte, tous ont perdu la partie parce qu’ils ont oublié que l’ennemi, c’est le concurrent, et qu’il faut travailler ensemble si on souhaite le battre.

Combien de fois ai-je visité un commerce de détail pour y découvrir que les vendeurs, les membres de l’administration et l’équipe de livraison faisaient bandes à part? Chaque clan avait ses objectifs, et on n’hésitait pas à nuire aux autres pour améliorer son sort ou simplement pour avoir le dessus sur les autres.

J’ai également été témoin du même phénomène dans une garderie où les éducatrices, le personnel de soutien et le personnel administratif ne se parlaient pas. Idem pour certaines entreprises manufacturières où la production et les ventes travaillent en concurrence.

Pendant ce temps, les concurrents profitent de nos erreurs et font des gains en obtenant une commande ou en raflant un client. C’est tellement plus agréable de faire affaire avec une organisation unie, une organisation où les membres se soutiennent mutuellement afin de mieux satisfaire le client!

Vivez-vous une telle situation? De quelle gang faites-vous partie? Quel impact ces comportements ont-ils sur la performance globale de votre organisation? Que faire pour changer les choses?

Premièrement, saisissez toutes les occasions pour faire comprendre aux vôtres que les ennemis ne sont pas ceux qu’ils pensent. Une infirmière m’a confié qu’elle rappelait régulièrement à ses collègues que l’ennemi, c’est la maladie. Pas les médecins ni les administrateurs.

Deuxièmement, travaillez vous-même pour le bien commun. Ne vous laissez pas tenter par des manÅ“uvres de sabotage qui, au bout du compte, rendent votre organisation moins performante. Rappelez-vous la raison d’être de votre entreprise quand arrive le temps de déterminer comment vous vous comporterez aujourd’hui.

Finalement, vous pouvez jouer les agents de liaison entre deux clans opposés. Tentez de comprendre le point de vue des autres et faites connaître les opinions de votre groupe. Une meilleure communication peut faire prendre conscience à chacun du fait que vos positions ne sont pas inconciliables.

Ces conseils valent également si vous êtes travailleur autonome et que vous vous sentez en concurrence avec vos sous-traitants. Ces gens font partie de votre équipe! Ce ne sont pas des clans adverses.

Les querelles intestines ne mènent pas très loin. Soyez vigilant s’il y a des guerres de clans dans votre organisation. Pendant que vous entretenez la bisbille, vos concurrents gagnent des parts de marché.

Articles récents du même sujet