Formation et emplois

Études et finances: Les étudiants du Québec sont plus indépendants

Selon un sondage Éducation et finances de TD Canada Trust, qui a examiné les attitudes et les comportements des étudiants du niveau postsecondaire au Canada, les étudiants québécois sont les plus indépendants financièrement au pays.

Bien que les parents du Québec contribuent à acquitter les frais des études de leurs enfants, ils ne paient pas tout à fait autant que ceux d’autres régions du pays. En fait, les étudiants québécois sont les plus enclins à déclarer que leurs parents paient moins du quart de leurs frais (71 % contre 60 % à l’échelle nationale), et seulement 4 % indiquent que leurs parents en régleront plus des trois quarts (contre 10 % à l’échelle nationale).

Heureusement, 40 % des étudiants du Québec, contre 24 % des étudiants du reste du pays, sont plus enclins à dire que le revenu tiré de leur emploi d’été couvrira la totalité de leurs frais scolaires. Néanmoins, la moitié d’entre eux pensent que ce revenu ne suffira pas. En effet, 48 % demanderont un prêt étudiant ou une ligne de crédit étudiant.

«Notre étude a permis de constater que seulement 17 % des étudiants québécois peuvent compter sur un REEE pour financer une partie du coût de leurs études», a déclaré Dan Demers, vice-président associé, TD Canada Trust.

Les dettes après l’obtention du diplôme
De plus, 45 % des étudiants du Québec dépensent plus qu’ils n’épargnent. Compte tenu des coûts élevés de l’éducation, seulement 26 % d’entre eux prévoient ne pas être endettés au moment de l’obtention de leur diplôme. 

Articles récents du même sujet