Formation et emplois

L'indexation de l'aide financière aux études déçoit

À la suite de l’annonce des modifications au programme d’aide financière aux études (AFE) pour la prochaine année scolaire, la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) se sont dites déçues.

En effet, les paramètres de l’AFE ont été indexés au coût de la vie pour l’année. Selon la FECQ et la FEUQ, cette indexation ne résout pas les nombreux problèmes du programme, dont le manque de plus de 70 M$ en dépenses admises reconnu par la ministre de l’Éducation, Michelle Courchesne, en commission parlementaire.

«L’indexation annoncée de l’aide financière est la moindre des choses lorsqu’on sait qu’il manque plus de 70 M$ pour qu’on se rapproche du coût réel de la vie», a affirmé Louis-Philippe Savoie, président de la FEUQ.

À titre d’exemple, les étudiants bénéficiaires de l’aide financière aux études n’ont que 7 $ par jour pour manger, et la classe moyenne n’est pratiquement pas couverte par l’aide financière aux études. «Comment la ministre peut-elle envisager de hausser massivement les frais de scolarité alors que les étudiants les plus pauvres peinent à joindre les deux bouts et que la classe moyenne n’a presque pas accès aux prêts et bourses?» se demande M. Bureau-Blouin, président de la FECQ. 

Articles récents du même sujet