Formation et emplois

Les logiciels essentiels pour se dénicher un emploi

De nouveaux joueurs ont fait leur entrée dans le monde de l’emploi au cours des dernières années. Il ne suffit plus, de nos jours, d’avoir de l’entregent, une formation et un peu d’expérience pour décrocher un emploi. Désormais, il faut aussi maîtriser les logiciels utilisés dans le domaine où on veut travailler. 

À part quelques exceptions, la majorité des emplois nécessitent une connaissance de base de l’informatique. Par exemple, pour répondre aux exigences de plusieurs employeurs, il faut être à l’aise avec la communication par courriels ainsi qu’avec la Suite Office, comprenant entre autres les programmes Word, pour le traitement de texte, Excel, pour la production de tableaux, et PowerPoint, pour les présentations. Ces logiciels représentent la base, croit Annie Byarelle, coordonnatrice au secteur Emploi de l’Université de Montréal.

Dans certains domaines, il faut en plus connaître les logiciels dont se servent les travailleurs du milieu. Par exemple, en comptabilité, en plus de maîtriser Excel, il est recommandé d’être à l’aise avec les langages informatiques Visual Basic et SQL, alors qu’en graphisme et en design, il est bon de connaitre AutoCAD, Photoshop, Illustrator ainsi que InDesign. La plupart de ces logiciels ou langages informatiques sont appris au cours des formations scolaires, sinon, il n’en tient qu’au travailleur de s’informer et de se perfectionner en gardant à jour ses connaissances informatiques.

Curriculum informatique
Annie Byarelle conseille de toujours adapter son CV en fonction du poste visé. C’est pourquoi, selon elle, il ne faut pas nécessairement inclure ses connaissances informatiques chaque fois que l’on postule un emploi. «S’il est écrit dans l’offre d’emploi qu’il faut maitriser un logiciel en particulier, ou si on sait qu’il est nécessaire de connaitre un programme pour obtenir l’emploi, il est bien de le mentionner. Mais pour ce qui est des logiciels de base, la plupart du temps, ça va de soi; il n’est pas nécessaire de l’écrire pour rien», explique-t-elle.

Articles récents du même sujet