Formation et emplois

Prendre sa vie en main

La chro­nique de la semaine der­­­nière a provoqué quel­ques réactions bien senties chez plu­sieurs lecteurs. Voici, en résumé, ce que plusieurs m’ont communiqué : «C’est bien beau d’avoir des rêves ou des objectifs, mais qu’est-ce qu’on fait quand on se sent prisonnier de sa situation actuelle et qu’on n’ose pas aller de l’avant?»

J’ai demandé à plusieurs ce qui les retenait prisonniers. Pour certains, c’est la culpabilité. Par exemple, il y en a un qui m’a dit : «Il y a longtemps que je sais que je ne l’aime pas, mais je ne peux tout de même pas la quitter. Elle a travaillé pendant que je terminais mes études. Je lui dois mon diplôme. Je ne peux pas la laisser maintenant que je gagne bien ma vie!» Pour d’autres, c’est l’environnement : «J’aimerais bien lancer mon entreprise, mais les gens autour de moi me disent de faire attention, que c’est dangereux et que je devrais me contenter de mon emploi actuel. Je ne veux pas les décevoir.»

Aller de l’avant et améliorer son sort, c’est grandir. C’est accepter la responsabilité de son avenir et c’est faire face à ses responsabilités. Il est possible que votre croissance implique de laisser des gens derrière vous. Non pas parce que vous êtes méchant. Simplement parce que vous êtes rendu ailleurs.

Si vous êtes entouré de personnes qui tentent de vous décourager et qui vous disent que vos projets sont futiles, il est peut-être temps de changer de groupe d’amis? Si vous vous entêtez à rester avec quelqu’un parce que vous vous sentez redevable à son égard, vous lui rendriez probablement service en lui permettant de rencontrer quelqu’un d’autre, quelqu’un qui saura la faire vibrer autrement que vous.

Le fait de grandir im­plique de changer. Cela peut entraîner une révolution dans votre manière de vivre. Je vous demande une cho-se : n’en voulez jamais aux autres si vous n’avez pas posé les gestes qui vous auraient rapproché de vos rêves. La faute vous revient.

Devenez responsable de votre vie. C’est bien beau de trouver des causes extérieures à votre immobilisme, mais à qui rendez-vous service? Vous pouvez avoir du ménage à faire. D’ailleurs, comment voulez-vous remplir votre vie de nouvelles choses si elle est encombrée par du poids mort?

Articles récents du même sujet