Formation et emplois

Entreprises victimes de fraude

Selon un récent sondage SAS – Léger Marketing effectué auprès de dirigeants d’entreprise, la moitié des grandes compagnies canadiennes sont victimes de tentatives de fraude commises par leurs employés.

En effet, 48 % des dirigeants de grandes entreprises canadiennes ont indiqué que des employés ont tenté de frauder leur organisation, alors que seulement 35 % des cadres d’entreprises moyennes ont affirmé être également aux prises avec des problèmes de fraude à l’interne.

Peu importe la taille de l’organisation, les emplo­yés qui essaient de commettre une fraude risquent fort d’être découverts, selon les conclusions du sondage. Seulement 4 % des cadres de grandes entreprises ont indiqué que les employés coupables de fraude ne se sont pas fait prendre, tandis que 10 % des fraudeurs dans des entreprises de taille moyenne n’ont pas été repérés.

Plus des deux tiers des fraudeurs ont été identifiés après que la fraude a eu lieu (74 % et 69 %, respectivement, pour les grandes et moyennes entreprises). Dans environ un cas sur six (14 % pour les grandes entreprises, 16 % pour les entreprises de taille mo­yenne), l’employeur a détecté la tentative de fraude et l’a empêchée avant même qu’elle se produise.

Les fraudes commises par la clientèle
Les fraudes commises par les clients, concernant entre autres les domaines de l’assurance, des cartes de crédit ou des hypothèques, constituent également un sujet de préoccupation plus important pour les grandes entreprises : 47 % des cadres de ces organisations ont indiqué avoir été victimes de ces infractions, contre 30 % des cadres de mo­yennes entreprises.

Articles récents du même sujet